Statik Selektah – « Spell My Name Right »

Spell My Name Right[Album]
05/11/2007
(Showoff/Import)

Statik Selektah est l’exemple type du Dj « nouvelle génération », élevé aux classiques du hip hop, et autodidacte. Dés son plus jeune âge, il s’amuse à créer des mixes à base de cassettes, avant de découvrir l’art des platines après avoir écouté Dj Funkmaster Flex et Dj Premier en live sur Hot 97 en 1995. Passé par Boston où il deviendra un Dj reconnu, il créé son propre label Showoff Records qui connaîtra son émergence en 2006 avec la production des albums de Termanology et Granite State, ainsi que de nombreuses mixtapes sous son nom et devenues des classiques. Résidant désormais à New-York, il participe à de nombreuses émissions de radio, anime régulièrement des soirées à travers le monde, et ne cesse d’établir des connexions avec les plus grands Mcs. C’est donc fort logiquement qu’on trouve un casting prestigieux sur ce premier véritable album, donnant parfaitement la tendance plus discrète d’une certaine frange du hip hop dit « classique », moins présent dans les médias, mais touchant un public toujours aussi large, spécialement à New-York, lieu de rencontre de toutes les influences

« Spell My Name Right » est donc l’occasion pour Statik Selektah de mettre à profit ses nombreuses rencontres. Et avec le soutien de Dj Premier, avec qui il partage de nombreuses affiches, nul besoin d’imaginer quel style de versions celui-ci va proposer à ses invités. L’introduction de Primo, accompagné de son nouveau « favorit-Mc » Termanology, donne le ton, et l’enchaînement avec « Stop, Look, Listen », avec en invités supplémentaires Styles et Q-Tip (rarement aussi bon ces derniers temps), déclenche une furieuse envie de monter le volume d’un cran, de pousser les meubles. On se prendrait même à esquisser un petit pas de danse old school, histoire de vérifier les articulations. Le remix d' »Express Yourself » avec Termanology (très présent sur cet opus), Talib Kweli, et Consequence continue de nous immerger dans une certaine nostalgie bienvenue, plus « love, peace and having fun » qu’hardcore

Heureusement, il y en a pour tous les goûts, et « 6 In The Morning » avec Joell Ortiz, Kool G Rap, et Sheek Louch nous replonge dans le quotidien des années 2000, avec toujours cette volonté d’utiliser l’art du sample, dans sa version la plus efficace, hérité de ses prestigieux aînés, peut-être moins complexe que beaucoup de beatmakers contemporains, mais plus adapté aux ambiances « hip hop party ». « Back Against The Wall » feat Cormega et Royce 5’9 » rajoute cette petite touche soul-funk qu’on apprécie tant sur les ondes de la capitale US, et cet hommage à Marvin Gaye avec « Talk To Me » feat John Hope, Reks et Skyzoo couronne cette envie de puiser encore chez des artistes majeurs de l’époque. Et comme on ne saurait finir sans une rencontre au sommet, « Did What We Had To Do » regroupe Krs One, Large Professor et L Da Headtoucha pour une conclusion digne des meilleures mixtapes traînant encore dans nos cartons, celles dont on n’arrive pas à se séparer bien qu’on sache pertinemment à quel point elles sont obsolètes. Beaucoup d’autres artistes partagent l’affiche avec ces légendes mais une fois n’est pas coutume, nous vous laissons le soin de les découvrir, un voyage trop préparé pouvant s’avérer raté

Nul doute que Statik Selektah fait partie de ces fétichistes d’une certaine période, aujourd’hui presque révolue, qui voyait le fait d’être présent sur les mixtapes des plus grands Dj comme une consécration, un honneur. Mais, les différentes formes de communication que nous connaissons aujourd’hui rendent les échanges tellement faciles, qu’on ne se bouscule plus, à moins que la qualité soit vraiment au rendez-vous. Cette fois, c’est la possibilité pour les moins affranchis de recoller avec la tendance (pas celle des canaux populistes, plutôt celle des mythiques radios hip hop US, et plus particulièrement celles basées à New-York), et de s’offrir à moindre frais un panel de ce que le rap fait de mieux en termes de Mcs. Avec une production musicale qui redonne envie de ressortir avec fierté ce vieux maillot des Knicks qui traînait à côté des cassettes

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire