Statik Selektah – « 100 Proof, The Hangover »

stat180Album
(Showoff)
02/02/2010
Hip hop

Voilà maintenant quelques années que Statik Selektah se taille une solide réputation de beatmaker devenu incontournable sur la scène hip hop. Adoubé dans un premier temps par Dj Premier qui en a fait l’un de ses protégés, il est de ceux, toujours à l’écoute des artistes, que l’on appelle aujourd’hui avec l’assurance d’obtenir un résultat de qualité. Pour son nouveau projet, « 100 Proof, The Hangover », c’est lui qui s’offre cette fois un casting de rêve en invitant à ses côtés la crème du rap US.

Héritier de l’école dite « classique », Statik Selektah ne déroge pas à la règle en concoctant des versions efficaces, articulées autour d’un art du sampling appris auprès des maîtres. En effet, qu’il s’agisse du piano sur « The Thrill Is Gone (feat Styles P et Talib Kweli) », des cordes pour « The Coast (feat Evidence, Fashawn et Kali) » ou « Fake Love Yes Men (feat Reks, Termanology, Kali et Good Brotha) », ses compositions sont d’une grande fluidité. Mais c’est quand il fait s’entrechoquer ces divers ingrédients qu’il tire la quintessence de sa créativité. La preuve avec « Critically Acclaimed (feat Lil Fame, Saigon et Sean Price) » qui puise son énergie et son rythme dans un collage astucieux, mélodique, et parfaitement maîtrisé. Un constat que l’on réitère sur « Come Around (feat Termanology et Royce Da 5’9) » à la couleur plus soulful, ou sur « Life Is Short (feat Consequence) ». Et bien que quelques titres fassent figures d’intrus (le refrain inadéquat de « Get Out » ou le manque d’originalité d’un « So Close, So Far »), l’ensemble reste (trop?) cohérent.

Du coup, si on ne remettra pas en cause le talent du bonhomme, le manque de consistance se fait malgré tout sentir. Aligner les invités de marque est une chose, ajouter un supplément d’âme en est une autre. Et c’est finalement ce qui manque cruellement à cet opus qui finit par plus ressembler à un empilage de maxis qu’à un véritable album. Un arrière goût d’inachevé nous faisant dire qu’il n’est jamais bon de jouer la facilité, le constat est certes sévère, mais ne nous empêchera pas d’apprécier à leur juste valeur les quelques pépites que recèle ce « 100 Proof, The Hangover », et de surveiller toutes les collaborations futures de Statik Selektah.

En écoute


Disponible sur
itunes18

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire