Stacs Of Stamina – « Cashfew Fenny »

Cashfew Fenny[Album]
01/01/2002
(Sideshow Recordings/Import)

Pour beaucoup, comme pour moi il y a encore quelques jours, Stacs Of Stamina est inconnu. Depuis 1996, les suédois enquillent les petites productions sur leur propre label Sideshow Recordings jusqu’à une certaine reconnaissance acquise par le biais de ce mini album dont on vous parle aujourd’hui. Invitant plutôt l’auditeur à un voyage instrumental que vocal, le trio se range ainsi du côté des artistes avant gardistes que sont les membres d’Anticon par exemple ou qu’a été Company Flow, leurs clins d’oeil à l’indus, la drum n’bass ou l’electro n’y étant certainement pas pour rien

Dés « Ecology Of Souls (Act One) », Stacs Of Stamina plante le décor. Les nuages s’épaississent soudain comme pour annoncer un violent orage. C’est sur « Cashfew Fenny » que les hostilités commencent. Le trio accouche d’un hip hop apocalyptique ou le beat est lent, lourd et épuré et ou les flows complémentaires des deux Mcs ne peuvent nous empêcher de penser à El P. La suite sera du même acabit. « Soldblade » et « The Bluebird » adoptent en effet une voie similaire même si leurs rythmiques sont moins évidentes et prennent ainsi une option plus expérimentale. Pour faire court, et puisque rien n’est franchement à jeter chez Stacs Of Stamina, nous retiendrons surtout de la deuxième face de ce mini album le somptueux « Nightmare Manifesting » aux samples de cordes terrifiants, mais aussi le court instrumental « Ecology Of Souls (Act Two) »

Vous l’aurez compris, Stacs Of Stamina envoie un vent frais de son pays natal ou le soleil manque souvent. « Cashfew Fenny » est à cette image, apporte un intérêt certain pour le hip hop de ses géniteurs et nécessite un état psychologique parfait de l’auditeur pour que celui ci ne ressorte pas bouleversé d’une telle écoute. Evidemment conseillé

Ecoutez un extrait sur le site de Sideshow Recordings

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire