S/S/S – « Beak & Claw »

sss180EP
(Anticon)
19/03/2012
Hip pop alternatif

On se méfie souvent des collaborations prestigieuses, de ces all-star bands souvent plein de promesses non tenues. Quand il s’est annoncé, S/S/S n’a pas fait figure d’exception, bien qu’il soit difficile de trouver mieux aujourd’hui que les folk songs d’un Sufjan Stevens à l’approche mélodique singulière, les textes constamment approfondis de Serengeti, comme les sorcelleries de production d’un Son Lux aussi marginal que génial: trois fortes personnalités qui ont relevé le défi de composer ensemble suite à l’expérience de la compilation « Dark Was The Night » ou l’on pouvait entendre les deux premiers donner de la voix sur un remix de Castanets signé Buck 65 (écouter ici).

De cette rencontre improbable sont donc nés les quatre titres qui font le Ep « Beak & Claw », premier contact avec l’univers d’un trio qui est parvenu avec talent à trouver cette osmose collective l’empêchant de sombrer dans la surenchère, pour mieux décupler son pouvoir émotionnel. Démonstration dès le très accessible « Museum Day », premier titre de six minutes ou le trio use immédiatement de toutes ses plus belles ressources: mélodie attendrissante malgré un recours (très supportable) à l’autotune, alternance naturelle de chant et de flow, mille discrets détails, arrangements riches, comme possédés.

Plus ancrée dans l’expérimentation bien qu’à la portée de toutes les oreilles, la suite ne laisse pas ramollir l’enthousiasme: le profond, rayonnant et presque futuriste « Beyond Any Doubt » fait souffler un vent nouveau sur le hip hop alternatif qu’on est en droit d’attendre de la part d’Anticon, et trouve parfait écho en « If This Is Real » au refrain chanté par Shara Worden (My Brightest Diamond), et « Octomum » sur lequel un Dose One tout à son aise apporte sa contribution en conférant au morceau un refrain accrocheur, indéniable marque de fabrique de S/S/S. Si les principaux intéressés voyaient donc en « Beak & Claw » une prise de température en vue d’un premier album, qu’ils soient rassurés: on l’attend déjà.

En écoute

itunes42

À lire ou écouter également:

, , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire