Squarepusher – « Ultravisitor »

Ultravisitor[Album]
09/03/2004
(Warp/Pias)

Dès le début, le public est pris en otage, entre admiration et absurdité. Admiration devant un artiste exceptionnel, compositeur de génie. Tout dans son travail est riche, subtile, travaillé par l’arrogance. La drum’n’bass la plus sauvage côtoie l’expérimentation sonore la plus instruite. Le disque se transforme, implose, jaillissent des mélodies à la simplicité acoustique, avant l’obscurité sourde

Absurdité d’un disque indifférent à ce qu’il touche, à ce qu’il crée. Les morceaux sont instables, prennent mille orientations et n’en défendent aucune. Lapsus. Abnégation de l’oeuvre

Tel Miles Davis en son temps, Squarepusher repousse l’auditeur, lui tourne le dos, construit une musique égocentrique. A prendre ou à laisser, mais un jour ou l’autre il faudra rendre des comptes.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire