Squarepusher – « Hello Everything »

Hello Everything[Album]
06/11/2006
(Warp/Discograph)

Dix ans après avoir chamboulé le paysage des musiques électroniques avec son premier « Feed Me Weird Things », Tom Jenkinson revient avec ce onzième album officiel, « Hello Everything », qui pourrait quasiment faire office de rétrospective de sa carrière malgré le caractère inédit des morceaux

Le vétéran du label Warp a en effet effectué plusieurs allers et retours entre le jazz, la drum’n’bass, le funk, l’electronica, l’ambient ou le 8-bit tout au long de sa conséquente discographie. Et ce « Hello Everything » rassemble plus ou moins toutes ces influences au gré de ses douze plages

D’entrée de jeu, on démarre sur un efficace et trémoussant « Hello Meow » qui n’est pas sans rappeler la drum’n’funk de l’album « Hard Normal Daddy » (cf. les excellents « Coppers World » ou « Male Pil, Pt. 13 » sur ce disque de 1997), en plus formatée tout de même. Un détail qui devra donner le ton à l’ensemble de l’album. Car il faut bien souligner que, dans son ensemble, « Hello Everything » est sans doute le disque le plus accessible de Squarepusher (surtout comparé au pénultième et compliqué « Ultravisitor »). Il est en tout cas beaucoup plus mélodique, moins explosif, que ses travaux antérieurs… Pour preuve, la plupart des compositions peuvent être calmes sur toute leur longueur (chose assez rare chez le Squarepusher d’antan qui n’aimait rien tant que concasser les ambiances) et même lorsque les morceaux s’affolent en drum’n’bass, on a rarement de quoi se cacher sous les draps (peut-être la fin de « The Modern Bass Guitar », et encore…)

Contrairement à ce qu’on a pu croire parfois à l’écoute de ses disques schizophrènes, Tom Jenkison est donc bel et bien un être humain, et non un homme/machine sur qui le temps n’aurait aucune prise. Le barbu a un peu vieilli et s’est du coup assagi. Il n’a pas pour autant perdu tout son savoir-faire, et des titres comme « Theme From Sprite », « Bubble Life » ou « Welcome To Europe » ont encore leur intérêt. On pourra bien sûr toujours regretter l’absence d’un tube extra-terrestre, à l’image du « My Red Hot Car » sur « Go Plastic », mais les superbes arpèges de guitare de « Circlewave 2 » devraient pouvoir assurer presque à eux seuls la postérité de ce nouvel album

Disons que ce « Hello Everything » pourrait faire une belle entrée en matière pour les novices qui aimeraient creuser l’univers de l’Anglais. Ils y trouveront là plusieurs pistes à remonter vers des albums antérieurs que nous préférons souvent à cette dernière livraison

Mais quoi qu’on en dise, Squarepusher fait partie de ces artistes (à l’instar de ses pairs Aphex Twin ou Venetian Snares) dont les fans se battent bec et ongle pour défendre tel ou tel album comme étant son meilleur, ce qui est plutôt rassurant pour l’homogénéité qualitative de l’oeuvre. Ce nouvel opus aura par conséquent ses aficionados et ses détracteurs. Il déchaînera de toute façon les passions. Ce qui n’est déjà pas donné à tout le monde..

Ecoutez un extrait sur le site de l’artiste

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire