Spiritualized – « Sweet Heart, Sweet Light »

spir180Album
(Fat Possum)
13/04/2012
Rock nevrosé

L’amour, la drogue et Dieu: trois sujets qui reviennent comme une obsession chez Jason Pierce qui, tout au long de sa carrière, n’a cessé d’exorciser cette sainte trinité sur l’autel d’un rock céleste, ou le gospel et le psychédélisme copulent sans vergogne, additionnés à des boucles de guitares ombrageuses et à un soupçon de shoegaze. En 1997, cet étrange assemblage sonore accouchait d’un chef d’œuvre – « Ladies And Gentlemen, We Are Floating In Space » – qui se payait même le luxe de passer devant le « OK Computer » de Radiohead dans le classement final du NME.

Après une poignée d’albums bons mais inégaux, accompagnés d’épisodes personnels douloureux (addictions et double pneumonie en tête de liste), ce « Sweet Heart, Sweet Light » semble presque heureux, s’inscrivant dans une nouvelle dynamique qui semblait interdite à Jason Pierce. Au niveau musical, cela donne « Hey Jane », un single rajeuni aux riffs insouciants et aux chœurs légers entièrement destinés à se greffer durablement dans nos cerveaux. Un peu plus loin, c’est un psychédélisme d’antan que n’aurait pas renié le Velvet Underground qui s’invite sur « Get What You Deserve », puis un groove sudiste, presque soul, sur « I Am What I Am ». Cependant, même si l’ambiance est au beau fixe sur une poignée de morceaux, il ne faut pas demander trop de soleil à Spiritualized. Vite rattrapé par une tristesse qu’il a appris à aimer, il ne peut éviter les regrets qui s’invitent sur « Too Late », ou sur les plombés « Life Is a Problem » et « Mary’.

Si les maux de Jason Pierce se conjuguent souvent avec hôpitaux et pilules, « Sweet Heart, Sweet Light » s’apparente, lui, à une convalescence proche de son dénouement. Encore marqué par une mélancolie dont il n’est pas prêt de se séparer, l’album s’attache à dépeindre un aspect plus positif de la personnalité de son auteur, qui se répercute sur une musique oscillant entre le clair et l’obscur avec, ces derniers temps, une petite attirance pour la lumière…

En écoute

En écoute intégrale

itunes1

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire