Spiral Tribe – « Network 23 »

Network 23[Album]
05/05/2004
(Expressillon/Tripsichord)

Je dois avouer que je n’ai jamais été un fervent des « Free parties » (contrairement à ce que certaines de mes chroniques peuvent le laisser croire), surtout depuis la seconde moitié des années 90, où ce mouvement a pris une tournure plutôt glauque

Non, point de vue Techno, je suis un pur produit des Raves à l’ancienne où chaque soirée, libre ou payante, en club ou au détour d’une clairière, sentait un doux parfum d’aventure et d’interdit. On se sentait des pionniers et nos héros s’appelaient Laurent Garnier, Pacman, Aquarium, Lisa’n’Eliaz, Francesco Farfa, Electric Indigo, puis plus tard Miloch, Stéphanovitch, Jeff Mills… Et le contingent des DJs du Sud où j’habitais alors, Jack, Kriss, Cédri’x, Lady B, Olive, Max le Salle Gosse..

A cet époque les Spiral Tribe apparurent en France, suivis d’un certain nombre de tribus qui émergèrent alors dans leur sillage (Nomads, OQP). Mais pour le public d’alors, point de différence entre les soirées, que ce soit une Free où une soirée plus « officielle ». La magie était la même. Mais il est vrai que les Spirals, ont joué un rôle essentiel, dans l’état d’esprit des fêtes d’abord, en emmenant un esprit libertaire encore plus fort, et dans la musique ensuite, leur style ayant depuis fait école, et porté ses influences loin du seul microcosme des Free

Partie de la perfide Albion suite à divers problèmes avec la justice de nos chers voisins, et la « chasse aux sorcières » organisée par le gouvernement de l’époque, la tribu s’est éparpillée alors entre l’Europe du nord et le Sud, notamment l’Espagne et la France. Allant même parcourir les Etats-Unis pour certains, ils ont répandu alors ce son typique, souvent copié jamais égalé, qui est leur marque de fabrique. Une hardtechno acide et résolument psychédélique, entrecoupée de breakbeats, parfois presque hardcore et qui fait depuis plus de dix ans le bonheur des dancefloors undergrounds ou non. Une techno viscérale, bourrée d’effet hypnotiques, et dont l’épopée Network 23 est certainement un des plus beau témoignage de ce son, qui maintenant encore laisse des traces et pas seulement chez les jeunes générations « purs produits des teknivals ». Et cette compilation regroupe justement ces morceaux d’anthologie, sortis exclusivement sur vinyles à l’époque et dont, ironie du sort, certains se vendent maintenant à prix d’or

Le premier CD mixé par Meltdown Mickey est très « groovy », les rythmes sont soutenus mais relativement fluides et portés par des basses enivrantes. Les tempos ne sont pas trop rapides et les boucles nous propulsent dans une danse de Saint Guy fort jouissive. On notera quelques passages où tous nos membres frémissent de bonheur, comme lors de l’épique « Black plastic » de The Prangsta parmi bien d’autres moments intenses

Le second disque, mixé par Ixindamix est lui beaucoup plus directif. On ne peut pas dire hardcore, car la musique des Spiral n’en est pas vraiment, mais le tempo est beaucoup plus speed et l’ambiance plus barrée. Entre sonorités indus minimales, boucles spatiales, trips robotiques sautillant à souhait et montées Acidcores pleines de bravoures (Unit Moebius : « Out of the blue 1 », un bain de jouvence à lui tout seul), voici un pur concentré de pétage de plomb en règle, de bonds effrénés et de zygomatiques tendus à l’extrême avant une dislocation totale dans une mare de sensations jouissives. Dit comme ça vous allez rester perplexes mais après écoute, vous comprendrez mieux

La troisième partie est signée par l’excellent Jeff alias DJ Tal, déjà auteur d’un mix épique il y a quelques années déjà (le bien nommé « Techno Tribe » chez Fairway). Le début est très fantomatique, nous donnant l’impression d’évoluer dans une maison hantée au coeur d’une fête foraine hallucinée. Puis vers le huitième morceau, le son se fait plus Rave nous faisant voyager entre un réacteur d’avion supersonique piloté par un robot tout droit sorti de « Star-Wars » et une ligne haute tension squattée par un Pacman ayant fait le plein de vitamine. Ca fuse dans tous les sens, et l’on perd tous nos repères pour se laisser entraîner dans une joyeuse farandole avec des lutins malicieux et des aliens hilarants. C’est très imagé, mais ça donne une petite idée de ce qui vous attend

Une bonne rétrospective de ce que furent les Spiral Tribe dans ce qui fut une de leur plus belles aventures. Qu’il y en ai encore beaucoup… Dernière chose, un disque à plutôt écouter avant d’aller en teuf ou sur du gros son, car à la maison c’est un peu brut de décoffrage

Tracklisting (bourré de White label):

CD 1

1- Crystal Distorsion: « Beat frequency » (Spiral)2- Crystal Distorsion + Meltdown Mickey: « Blue spiral » (NTW)3- 69: « L.S. Dub 2 » (NTW)4- 69: « Stink 2 » (NTW)5- 69: « Innerspace » (white)6- 69DB: « R-Zac » (NTW)7- Crystal Distorsion: « Red spiral » (Spiral)8- The Prangsta: « Black plastic » (Spiral)9- Crystal Distorsion: « Please wake up » (NTW)10- Crystal Distorsion: « Power house » (NTW)11- Crystal Distorsion: « CD 02 2 » (CD 02)12- Meltdown Mickey + 69: « 2 The max » (SP 23)13- DJ Tal: « Drum trax » (NTW)14- L.S. Dub: « Take 4 red caps » (NTW)15- Meltdown Mickey + 69: « Ard-drive »

CD 2

1- Crystal Distorsion: « Panasonic » (SP)2- Ixindamix: « Acid cheese 3 » (AC)3- Ixindamix: « Catspit 1 » (NTW)4- Prangsta : « Black plastic » (Spiral)5- Ixindamix: « Catspit 2 » (NTW)6- 69 : « Silver »7- Ixindamix: « Blue spiral » (NTW)8- Unit Moebius: « Out of the blue 1 » 9- Ixindamix + 69: « Everybody under 25 » (NTW)10- Crystal Distorsion: « Expect the unexpected » (NTW)11- Ixindamix: « Acid cheese » (AC)12- Ixindamix: « Gremlins » (SP 23)13- Ixindamix: « Acid cheese » (AC)14- Kaos: « Moutain rock » (SP 23)15- Ixindamix: « Ard enuff » (NTW)16- Crystal Distorsion: « All Spiral Tribe » (NTW)17- Ixindamix: « Please open your eyes » (SFU)18- Daz: « Cheesy alliance » (NTW)19- Ixindamix: « Acid cheese 1 » (AC)

CD 3

1- Crystal Distorsion: « R-Zac A » (NTW)2- Crystal Distorsion: « CD 01 B » (NTW)3- Crystal Distorsion: « Crystal funk » (NTW)4- Crystal Distorsion: « CD 01 A » (NTW)5- 69DB: « Expect the unexpected B » (NTW)6- 69DB: « White label project 1″7- Crystal Distorsion: « CD 02 B1 » (CD 02)8- Crystal Distorsion: « CD 02 A1 » (CD 02)9- 69DB: « KGB 02 B » (KGB)10- Crystal Distorsion: « NTW 2 B2 » (NTW)11- R-Zac: « MSCV » (NTW)12- R-Zac: « Wurlitzer » (NTW)13- Crystal Distorsion: « Stormcore 2 B2 » (NTW)14- Crystal Distorsion: « No Facom gimic » (Facom)15- Crystal Distorsion: « CD 3 A1 » (NTW)16- Crystal Distorsion: « Kach ink » (Facom)17- Crystal Distorsion: « CD 3 A2 » (NTW)18- Crystal Distorsion: « Correct information robery » (Facom)19- Crystal Distorsion: « Stormcore 2 A1 » (NTW)20- Crystal Distorsion: « Out of the blue A1″21- 69: « Unknown source A2 » (NTW)

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire