Spank Rock – « Yoyoyoyoyo »

Yoyoyoyoyo[Album]
18/04/2006
(Big Dada/Pias)

Bien qu’étant un genre en perpétuel mouvement, le hip hop semble aujourd’hui marcher au ralenti, ne sachant plus ou se trouver entre ses racines old school, son potentiel commercial et ses penchants electro de plus en plus récurrents. De là, le grime pousse à la porte et quelques-uns de ses principaux acteurs, tels Kano ou Dizzie Rascal pour ne plus citer The Streets, parviennent à entrevoir la lumière. À tout cela, Big Dada était plutôt resté indifférent. Jusqu’à ce que les beats et les basses de Spank Rock, groupe de Baltimore, ne résonnent jusque dans les bureaux anglais. « Yoyoyoyoyo » est donc son premier album, directement inspiré par le son de sa ville natale, distillant un hip hop electro booty, certes frais et novateur, mais condamné à n’être qu’éphémère. En clair, pas le genre de disque qu’on écoute trois fois par jour. La recette est efficace, la production étant massive tout en conservant un aspect assez froid. L’écoute de « Backyard Betty » ou de « What It Look Like », par exemple, s’avère plutôt convaincante: l’auditeur se laisse porter par d’énormes basses, quelques sonorités minimales, et le flow nasillard de Naeem Juwan rappelant parfois un certain Q Tip, tout en se laissant distraire par les percussions originales et cette légère mélodie qui tente de faire surface. Plus tard, « Rick Rubin » et ses accents latino ragga, l’autoroute booty « Bump (feat Amanda Blank) », l’extraterrestre funky et enjoué « Sweet Talk », ou le plus hip hop « Coke & Wet » feront également leur petit effet. La moitié restante, elle, contribuera au fait qu’il sera assez difficile de revenir plus souvent et plus longtemps sur ce « Yoyoyoyoyo ». Dommage..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire