Sonny J – « Disastro »

Disastro[Album]
16/06/2008
(Stateside/EMI)

On ne sait pas grand-chose de Sonny J, si ce n’est que le bonhomme est de Liverpool, et qu’il s’est fait découvrir via une version démo du single « Can’t Stop Moving » passée à la radio BBC1. Ni plus ni moins un grand coup de bol… Toujours est il que la pochette de « Disastro », son premier album, reflète plus que jamais l’esprit qui y règne, entre bonne humeur et large ratissage musical. Et c’est bien tout ce qui nous importe à la veille d’un été où, pour notre bonne santé morale, il va falloir abandonner quelque temps la ribambelle de disques folk, beaux certes mais plombants, et ce revival french touch dont tout le monde ressent le besoin de s’écarter un peu, les principaux intéressés y compris. À l’instar de nos Sporto Kantes nationaux, et le second degré en moins, Sonny J fait valser les étiquettes, jongle avec, et mettra certainement tout le monde d’accord quand viendra le moment du choix de la bande son de l’apéro, crucial pour donner le ton et annoncer la couleur de la soirée. Soyons honnêtes, « Disastro » ne peut de toute façon pas avoir d’autre prétention tant il transpire les années 90 anglaises et leur big beat controversé, quand régnaient Fat Boy Slim et le label Wall Of Sound. Trop has been donc pour endosser le rôle du fidèle disque de chevet, cette galette n’est donc que pur entertainment, forte qu’elle est de quelques tubes imparables une fois notre degré d’alcool dans le rouge et nos deux-trois saucisses merguez bien digérées (« Enfant Terrible », « Handsfree », « Disastro »). Bien bourrés, on finira même par y entendre, entre deux ballades bien amenées (« Sorrow », « Sonnrise »), quelques couleurs Beck, The Go!Team ou David Holmes. Mais là, il sera grand temps d’aller se coucher… À moins que vous vouliez vraiment finir par danser le kazatchok sur les Gipsy Kings..

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire