Son Of Dave – « 02 »

02[Album]
04/09/2006
(Kartel/Discograph)

Son Of Dave est à ranger sur le même pan d’étagère que vos Jon Spencer Blues Explosion, Penthouse, Bob Log III ou le Bordelais Petit Vodo (et même si possible entre ces deux derniers, puisque S.O.D fait lui aussi partie de la famille des hommes-orchestres)

Mêlant tradition (micro vintage, harmonica, guitare acoustique, maracas…) et modernisme (beatboxing, pédales d’effets, sampler…), ce Canadien exilé à Londres apporte de l’eau au moulin de ceux qui refusent de laisser périr le blues entre des mains d’un autre âge… Son Of Dave est cependant moins punk dans la forme que les artistes sus-cités, mais tout autant dans le fond. Son blues downtempo bricolé sent le D.I.Y à plein nez, et se moque bien des modes et des usages

Pour preuve, ses reprises cradingues du « Crossroad Blues » de Robert Johnson, du « Mannish Boy » de Muddy Waters et du « Rollin’ and Tumblin' » de Elmore James qui viennent émailler ce second album (ou 3ème, ce n’est pas aussi clair que le titre le laisserait penser…) et qui doivent faire se retourner Eric Clapton dans sa tombe (comment ça il n’est pas mort ??). Si cet harmoniciste beatboxer tient à rendre son petit hommage aux légendes du genre, il n’en reste pas moins un très bon compositeur lui-même. Des titres comme « Life Is So Easy Now », « San Francisco » ou « Goddamn » sont des classiques en devenir. La charmante Martina Topley Bird (la voix sensuelle des premiers Tricky) s’invite même sur un « Devil Take My Soul » au potentiel commercial plus qu’évident

A conseiller donc aux fans des bidouilles électroniques du dernier Tom Waits, des JSBX remixés, ou tout simplement à Tonton Gérard pour qu’il arrête de vous pourrir la vie avec ses disques de Mark Knopfler ou Popa Chubby

Ce disque est d’ailleurs l’occasion rêvée de remettre quelques pendules à l’heure. Si vous pensez qu’aujourd’hui le blues n’est qu’un prétexte à compilations bon marché dans les bacs des grandes surfaces, plongez-vous rapidement dans les albums génialissimes de vieux briscards comme R.L Burnside, T-Model Ford ou Junior Kimbrough (ou quiconque signé sur l’excellent label Fat Possum…) et vous vous rendrez vite compte que le punk est né bien avant Johnny Rotten et ses sbires..

Et pour l’anecdote, sachez que Son Of Dave était au milieu des 90’s le multi-instrumentiste des Crash Test Dummies (le tube rock FM « Mmm Mmm Mmm Mmm », vous vous souvenez? Oui? Bah, y a pas de quoi être fier…). Bref, comme quoi il y aurait bien une vie après la mort. En 2006, le blues reste donc plus que jamais la musique du Diable!

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire