Son Lux – ‘Remedy’

Son Lux – ‘Remedy’

Ep / Autoproduit / 12.05.2017
Electro pop inimitable

L’histoire de ce disque ne se résume pas qu’à l’urgence d’une expression. Il est cependant le résultat d’une réaction immédiate et personnelle à l’élection de Donald Trump. Nul besoin d’étaler davantage l’état d’esprit dans lequel s’est retrouvé Ryan Lott le soir du résultat des présidentielles aux Etats Unis. Le bonhomme s’est immédiatement enfermé dans son studio et a préféré libérer exaspération et désarroi au travers de sa musique. Lui, qui de plus en plus se relie artistiquement aux arrangements des plus fignolés, redevient le temps de ‘Remedy’ le Son Lux de ses débuts : brut et intime au service de compositions viscérales.

C’est bel et bien à l’endroit du minimalisme qu’il redéploie sa verve intacte, celle là même qui nous avait foudroyés lors de son premier album ‘At War With Walls And Mazes‘. Les poils dressés, nous voilà bringuebalés en douceur dans ce que le new yorkais a toujours su faire de mieux sans trouver son égal : fabriquer du sensible dans l’abstraction.

Au travers de ces quatre titres intenses et beaux, il met en branle machines et samplers pour surélever de sa voix angélique des arrangements de haute facture qui, réduits à l’essentiel, nous rappellent sa force d’écriture mélodique si pure, singulière et imparable. On y retrouve pourtant ses incontournables touches de violons poignantes (‘Dangerous’), ses rythmes déstructurés faussement inachevés (‘Part Of This’, ‘Stolen’) et sa faculté à générer les traits solides de chœurs éthérés (‘Remedy’), matérialisés ici à plus de 300 voix récoltées via une invitation internationale sur internet.

Incontestablement, lorsque Ryan Lott s’expose sans surenchère, il est l’un des plus doués de sa génération et fait de Son Lux une machine à cueillir le tréfonds de nos âmes. ‘Remedy’ est un nouveau joyau à mettre au crédit de son géniteur qui n’en finit pas de surprendre, et ce même au sein de ses productions les moins épurées. A noter que les recettes de cet E.P. seront intégralement reversées à l’association caritative The Southern Poverty Law Center. Un très beau remède augmenté d’une belle action.

ECOUTE INTEGRALE


Tags:
No Comments

Post A Comment