Sole – « Selling Live Water »

Selling Live Water[Album]
21/01/2003
(Anticon/Chronowax)

Depuis le récent maxi « Salt On Everything », nous attendions impatiemment la venue du nouvel album de la tête pensante d’Anticon. Avant toute chose, sachez que « Selling Live Water » est un album grandiose! Sole signe une fois de plus un coup de maître puisque le label master a fait sauter une marche de géant à tous ses compères, ainsi qu’à tous ceux qui prétendraient le suivre

Les instrus propres à l’écurie (sombres et inquiétantes et assurées presque en totalité par l’excellent Alias et en partie par Odd Nosdam, Jel et Telephone Tim Jesus) se voient augmentées d’une recherche de samples et structures pertinente, hallucinante! Les 15 titres qui composent cet album montrent la maturité acquise par toute l’équipe Anticon au cours de ces quelques fructueuses années d’existence, en particulier par Sole qui semble mener son équipe d’une main d’acier, ayant pour mot d’ordre « anticipation et qualité »

A l’écoute de cet album, je pense à la réflexion que nous avions eu en découvrant celui de Themselves: l’évolution démontrée est affolante. Un nouveau style musical est en train de se dessiner, certains parlent d’Emo Hip-hop, terme balancé un peu à la va-vite tant la complexité des productions est évidente, tant l’intellectualisation de chaque morceau semble avoir été complexe et longue sans que l’intérêt et l’investigation que doit ressentir l’auditeur soient négligés

Tout au long de « Selling Live Water », nous passons de beats propres à l’identité du crew (fracassants et énergiques), à certains marqués Drum and Bass, à des injections post-rock évidentes, à des influences electros, toujours dans le souci d’innovation. Des sons nouveaux viennent nous effleurer: percussions africaines, vibraphones, chants, claviers, guitares, sub-basses, Rhodes, samples de chansons françaises (vous reconnaîtrez la musique de « La Boum »!!!)… Le flow de Sole, identifiable entre mille semble avoir été aiguisé au maximum afin de se fondre au mieux dans les instrus (à moins que ça ne soit le contraire..), la fusion est parfaite

Un résultat qui réconforte nos attentes, qui nous rendra encore plus exigeants à l’écoute du prochain opus estampillé de la fourmi noire, qui, j’espère, séduira les plus réticents jusqu’ici. N’hésitez plus, que vous soyez fan de hip-hop, de rock, d’electro, de dub, de metal ou je ne sais quoi d’autre, rejoignez l’anticipation, ralliez vous au nouveau genre

Ecoutez un extrait sur le site anticon

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire