Slowride – « Building A Building »

Building A Building[Album]
06/10/2003
(Deep Elm/Import)

Pour son second album, Slowride s’avère une nouvelle fois être une véritable source d’hymnes rock mélodiques à chanter à tue tête vitre ouverte façon Wayne’s World. Pourtant, « Building A Building » semble prendre ses distances avec « As I Survive The Suicide Bomber » en optant pour un penchant rock plus brut façon Jawbreaker et laissant subtilement de côté un accent émo qui les aurait noyés dans la masse. Leurs premiers fans seront donc surpris dans un premier temps mais s’adapteront sûrement très vite à ce nouveau maquillage, plus que nouveau visage

Comme pour mieux exprimer cette réelle volonté de faire correspondre la musique aux personnages qui la compose, Slowride va jusqu’à inclure trois titres acoustiques à cet opus et ne le fait que par pure sincérité. Mais alors, nous serions nous fait blouser par le premier album? Restant sans réponse, nous mettrons cela sur le compte de la jeunesse et d’une personnalité encore peu affirmée à l’époque. Aujourd’hui, Slowride c’est bel et bien ce rock chantant, alliant simplicité de la composition et riffs efficaces. Très proche de la manière dont le groupe sonne en live, « Building A Building », enregistré live en studio, est un album de rock sans concession qui, bien que sans être sensationnel, parvient sans mal à flatter nos petites oreilles sensibles. Chez Slowride, c’est désormais le coeur qui chante..

Ecoutez un extrait sur le site Deep Elm

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire