Sleaford Mods – ‘Key Markets’

Album / Harbinger Sound / 24.07.2015
Poésie punk-hop

Depuis ses premiers aboiements, Sleaford Mods connait une ascension fulgurante. Forts d’un concept musical aussi minimal que binaire, les deux de Nottingham – en enchaînant les dates et les albums – ont su fédérer un public de plus en plus nombreux. Critiques en ébullition, prises de paroles virulentes, coup de gueule remarqué outre manche contre ‘l’institution’ Noël Gallagher, et plus récemment un featuring – loin d’être grandiose – sur le dernier album de Prodigy, sont autant d’éléments qui ont fait passer le groupe d’ovni musical à véritable phénomène. En faisant le lien entre poésie crue et punk anglais originel revisité à coups de boite à rythmes, ‘Key Markets’ vient à nouveau nous prouver que le binôme a encore plus d’une contestation dans son sac du haut de ses dix ans de carrière.

Sur la même lignée que les précédents albums, sur fond de basse sèche et mélodique mais appuyée de pistes rythmiques plus naturelles qu’auparavant (car enregistrées en studio sur une batterie), le charismatique Williamson continue de décrypter et d’égratigner le monde dans l’arrogance qu’on lui connait. Rageurs, acides ou virulents, les titres s’enchaînent à la vitesse de l’éclair et nous embarquent sans forcer. La sauce Sleaford Mods prend toujours, nous fait hocher la tête à chaque pattern, et dans ce manifeste de la chicane, quelques morceaux se démarquent immédiatement. Ainsi, l’ambiance funky de ‘Silly Me’, le plus lent et hypnotique ‘Tarantula Deadly Cargo’ à l’incursion discrète de guitare, ou encore ‘Rupert Trousers’ sur lequel Williamson nous confirme qu’il sait calmer ses ardeurs et moduler sa voix, démontrent que le duo possède de nouvelles pistes à explorer. Le reste du disque n’est en revanche que la continuité d’un Sleaford Mods déjà entendu sur ses précédents albums. En attestent ‘Live Tonight’, ‘No One Bothered’, ‘Face To Faces’ ou ‘Giddy On The Ciggies’, cependant rythmés, directs et indéniablement efficaces.

Les deux travaillent toujours dans l’urgence, ne s’embarrassent pas d’arrangements en guise de coloriage, et continuent de postillonner la tête haute sur tout ce qui bouge. Une signature singulière qui fait de ‘Key Markets’ un nouveau chapitre nous charriant dans sa radicalité. En mettant le texte en avant, en épurant l’orchestration à son maximum, il apparaît évident que le renouveau musical du duo semble difficile ou hors d’actualité. Normal quand on détient une recette qui marche et qui continue de faire des adeptes. Du coup, ceux qui découvriront seulement Sleaford Mods risqueraient bien de jubiler tant cette sauce anglaise a toujours un goût étonnant la première fois que l’on y plonge le doigt.

‘Silly Me’, ‘Tarantula Deadly Cargo’, ‘Rupert Trousers’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire