Sixtoo – « Antagonist Survival Kit »

Antagonist Survival Kit[Album]
01/04/2003
(Vertical Form/La Baleine)

Après avoir squatté les bancs d’Anticon et Rhymesayers Entertainment avec les Sebutones, Sixtoo continue d’explorer les profondeurs de l’indépendant en officiant cette fois sur le label Vertical Form, plutôt habitué à proposer des productions electronica difficilement accessibles. Quoi qu’il en soit, on ne va pas s’en plaindre, ce talentueux Mc-producteur est enfin disponible en France tout comme ses compères de Mush et Anticon. La France s’ouvre à ce nouveau hip hop pour le plus grand bien de tout le monde

Que ceux qui connaissent déjà les travaux du canadien ne s’attendent pas à un nouvel album dans la lignée exacte des précédents. Si ils s’y retrouveront sans problème, ils pourront découvrir une nouvelle facette du talent de l’artiste qui s’adonne ici à un travail plus electro. Si « Something », qui ouvre brièvement ce « Antagonist Survival Kit », adopte une couleur soul, celle-ci est bien vite oubliée avec « A To Zero » marqué par un hip hop sombre mais aussi par une musicalité qui a toujours été le point fort de Sixtoo comme le prouve ce sample de guitare donnant un aspect popisant à la version, cependant originale avec ces incursions torturées de violons. Le côté barré de cet album est souvent mis en avant comme sur « Fear Of Flying » ou « Funny Sticks » ou le beat se fait irrégulier et des plus appuyés. Le son bien particulier de l’école Anticon revient également au galop sur « Baroque » et son beat brut, sa boucle de piano récurrente et médiévale. Nous retiendrons également le prenant « Daggers On All Corners (live) » à la version dont l’aspect hypnotisant est renforcé par le flow sombre et linéaire de Sixtoo, et le métallique « Amphitheatre » à l’ambiance froide et torturée. Comme il l’a souvent fait dans le passé, le compère de Buck 65 au sein des Sebutones propose un long morceau évolutif (« The Mile End Artbike/Suicide Manual ») qui reprend tous les composants de son nouveau visage artistique

La grande force de Sixtoo est de ne jamais manquer de créativité et il le prouve avec ce nouvel album qui, bien que dans une lignée musicale différente de ses travaux précédents, s’avère des plus intéressants. Cette qualité assez rare au sein de la scène hip hop qui se renouvelle difficilement ne laissera pas ses adeptes indifférents. Sixtoo est sans conteste une des forces vives du hip hop du troisième millénaire.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire