Simian Mobile Disco – « Unpatterns »

simian180Album
(Wichita)
14/05/2012
Electro

Depuis ses débuts sous le nom de Simian et son premier succès aux cotés de Justice avec « We Are Your Friends », le duo anglais a toujours fantasmé la pop, la tâtonnant petit à petit, cherchant la bonne formule pour l’introduire au sein de ses compositions. En 2009, avec « Temporary Pleasure« , Jas et James concrétisaient cette irrépressible envie, avec une tripotée de collaborations parmi lesquelles on retrouvait Beth Ditto de Gossip ou encore Chris Keating de Yeasayer. Quant à la techno chère à la paire, elle se retrouvait condensée, filtrée a travers des chansons aux formats plus convenus, mais à l’addiction plus immédiate. Malheureusement, avec son titre visionnaire, et malgré son efficacité indéniable, l’album s’estompait peu à peu de notre mémoire au moment ou ses tubes commençaient à disparaitre de nos playlists.

Définitivement remis de cette incartade en terrain pop, les deux compères se sont recentrés sur des chansons purement électroniques ou les invités ont été bannis. Pour servir cet ambitieux retour, ils n’ont pas hésité à user de synthés vintages afin d’obtenir un résultat analogique gracieux et rétro, au son plus authentique, « Cerulean » illustrant à merveille cette rupture avec les logiciels pour un résultat tourné vers un irrésistible minimalisme.

Bien qu’auréolé d’une nouvelle carte de visite, Simian Mobile Disco n’entend pas renoncer au spectacle d’un public acquis à sa cause, se laissant chavirer par ses tubes. Et en 2012, le duo tricote ses hymnes du coté de Chicago, plongeant avec plaisir dans une house abrasive, portée par des voix sexy masculines (« I Waited For You ») et féminines (« Seraphim »), le long de morceaux invitant à l’amour et au partage avec les cotonneux « Put Your Hands Together » et « Your Love Ain’t Fair ».

Quand ces deux sagouins ne sont pas dans l’Illinois, ils se tournent vers l’acid house, titillant avec le surprenant « Interference » les indétrônables Phuture. Un peu plus loin, ils s’illustrent avec « The Dream Of The Fisherman’s Wife » lors d’une escapade d’electronica pure et dure que n’aurait pas renié l’écurie Warp, démontrant leur soif d’aventure et de sonorités nouvelles.

« Unpatterns » nous laisse donc présager un futur radieux pour Simian Mobile Disco. En s’affranchissant de la pop, en piochant avec gout dans le passé de la musique électronique, entre période dorées et références classieuses en forme de clin d’œil, le duo se régénère avec brio, parvenant à concilier puristes et fans de la première heure, qui tous ensemble peuvent bouger leurs corps et leur cheveux dans un abandon sensuel, en contraste totale avec la maitrise nouvelle dont fait preuve ici le duo de Bristol.

En écoute

En écoute intégrale

itunes24

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Simian Mobile Disco – « Unpatterns »

  1. Noodles 19 mai 2012 à 10 h 48 min #

    Visiblement vous êtes passés un peu vite sur la disco de Simian (tout court). C’est dommage, parce qu’avant le « fameux » (mais putassier) remix de Justice le groupe faisait de la pop psychédélique et c’était autrement plus ambitieux et intéressant que Simian Mobile Disco (ce dernier album y compris, même si c’est effectivement le plus abouti).

Laisser un commentaire