Shook Ones – « Facetious Folly Feat »

Facetious Folly Feat[Album]
31/10/2006
(Revelation/Import)

Il y a bientôt un an, Revelation dévoilait au grand jour sa nouvelle recrue, Shook Ones, déjà auteurs d’un premier maxi qui nous avait sérieusement mis en bouche. Il était pourtant trop court pour laisser une certitude de futur premier album réussi. Après quelques mois d’attente, « Facetious Folly Feat » débarque et confirme ce très bon exécutant redonnant un nouveau souffle à la scène punk hardcore.

Je parle, bien entendu, de la vraie, de l’authentique, pas de cette étiquette galvaudée et souvent collée trop rapidement sur le dos de formations à but commercial. En effet, pas besoin d’être voyant pour savoir que ces Américains ne seront jamais millionnaires avec leur musique. A moins qu’ils ne laissent tomber, ensuite, leurs ressemblances avec Lifetime et Kid Dynamite pour se mettre à jouer de la musique énergique bon enfant. Non, onze titres plein la gueule, c’est ce qui vous attend ici.Car Shook Ones n’est pas avare en rythmique au taquet (l’album affiche 23 minutes au compteur), en accords grossièrement plaqués, en va et vient guitaristiques dynamiques et toujours à l’affût pour balancer quelques breaks rock n’roll aussi nécessaires qu’efficaces (« Slaughter Of The Insole »). Sans compter sur la voix mi hurlée mi chantée de Scott Freeman, co-locataire (car plus que voisin!) de Ari Katz des ressuscités Lifetime. Le temps de dire ouf, ce qui est peut être le seul défaut de ce disque, Shook Ones laisse derrière lui quelques très bons morceaux respectueux de leurs ainés. À n’en pas douter, « Pheasant », « So Grown Up », « The Drop », ou l’excellent « Ink Pen Shopping Spree » vont vous promettre quelques légers torticolis matinaux. Rien de grave, ça passe, et vous pourrez toujours soigner le mal par le mal..

En écoute

 
 

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire