Shed – « The Killer »

shed180Album
(50 Weapons)
27/07/2012
Dub techno

Après avoir dérouté le monde électronique avec sa techno dubby minimale mais fascinante, Shed continue sa traversée avec « The Killer », deuxième essai encore plus rabougri dans les arrangements. Si l’efficacité déconcertante du premier album n’est pas au rendez-vous, ce nouvel opus sera parfait pour mettre des séances d’hypnose en musique, dans le but malsain de faire surgir chez le patient des malaises enfouis grâce à un beat pesant et des mélodies lointaines qui s’adressent au subconscient (« Silent Witness »).

Oui, la musique de Shed a pris du poids cet hiver! Le compositeur ajoute ainsi de la lourdeur à ce son si singulier qui n’en avait pourtant pas besoin, à l’image de « Day After » d’où se dégage une certaine agressivité, laissant passer tant bien que mal une lueur de mélancolie brillant au fond de ce sombre décor. Entre voix flippantes qui poussent à changer de trottoirs et matraquage semi-industriel (« I Come By Night »), l’Allemand aura sans doute des difficultés à conserver ses premiers fans, sûrement déçus de ne plus pouvoir s’endormir ou se réveiller paisiblement avec des évènements sonores taillés pour l’occasion. Il est vrai qu’à l’inverse de son prédécesseur qui dévoilait sa puissance et son incroyable mélancolie, « The Killer » perd rapidement de son cachet, ressemble davantage à un médicament pour junkies en cure de désintox, à s’introduire légalement dans les conduits auditifs comme substitut aux substances interdites.

Difficile donc de se laisser prendre à ce jeu parfois désagréable qui, sans être radical, donne la priorité à la répétition: un concept qui peut paraître à la fois fin pour les amateurs de musique squelettique et sans intérêt pour le reste du Monde. Néanmoins, des émotions caractéristiques se dégagent de certains morceaux, et on aurait finalement préféré que l’Allemand nous peigne un grand tableau de ses talents organiques qu’il développe sur « Phototype », le two-step en velours « Viomf!/The Filler » ou « Follow The Leader » et son synthé salvateur. On peut maintenant comprendre pourquoi Shed a fait une entorse à son règlement en quittant provisoirement Ostgut Ton pour rejoindre les gars de Modeselektor sur leur label 50 Weapons, cette machine décidément avide de techno lourde et de bass music massive…

itunes3

En écoute

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire