Sharon Van Etten – ‘Remind Me Tomorrow’

Sharon Van Etten – ‘Remind Me Tomorrow’

Album / Jagjaguwar / 18.01.2019
Pop


Le nouvel album de Sharon Van Etten est un des disques les plus attendus de ce début d’année. La new-yorkaise avait habitué le public à une pop folk minimaliste et ténébreuse, ornée ça et là de quelques agacements électriques, et à une voix profonde, habitée, languide voire mortifère. Les premiers extraits de Remind Me Tomorrow lâchés ces derniers mois avaient donc de quoi interpeller avec leurs sonorités FM vintage (Comeback Kid), disco-pop digne de Blondie, ou leurs clins d’oeil au Springsteen des années 80 (Seventeen).

Pourtant, dans son intégralité, ce nouvel opus ne perturbera pas les fans, et la quasi-disparition des guitares au profit des claviers est même une bonne surprise. Le sens de la mélodie de l’américaine est toujours aussi solide, le goût et l’efficacité des balades mélancoliques – traversées de thèmes nostalgiques, urbains, et amoureux – restent intacts. La chanteuse a, de plus, affermi sa voix, qui gagne en stabilité, ne s’effondrant plus en lamentos pesants à chaque fin de phrase. Les onze titres sont parfaitement étagés, beaucoup plus pop, variés et solaires qu’auparavant, de l’ouverture sur l’envoûtant et pur I Told You Everything jusqu’aux singles initialement cités, entremêlés à deux perles d’émotion toutes en maîtrise, Jupiter 4 et Malibu.

Sans un final plus faible (Your Shadow et surtout le très dispensable Hands), on pourrait même parler d’un album majeur. La plus importante fragilité du disque ne se trouve pourtant pas dans ses compositions, mais dans les arrangements. Des nappes de drone, toute la gamme de sons de synthé, des distorses de moog, des boucles percussives expérimentales, dispersées sans apparente cohérence au fil des morceaux comme autant de borborygmes bruyants, inutiles ou pénibles, agacent et dispersent l’écoute. Mais ce qui pourrait s’avérer rédhibitoire à l’unité et la cohérence d’un album simplement correct, n’arrive pourtant pas à lasser de l’écoute de ce Remind Me Tomorrow résolument lumineux. Sharon Van Etten trouve progressivement sa voie vers le soleil.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Jupiter 4, Malibu, Seventeen, Comeback Kid


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.