Sharon Jones & The Dap Kings – ‘Give The People What They Want’

Album / Daptone / 13.01.2014
Soul

A jamais, ‘Give The People What They Want’ aura pour Sharon Jones une saveur toute particulière, celui de la rémission. En effet, maintes fois repoussé en raison du cancer qui lui a été diagnostiqué l’année passée alors qu’elle était sur le point de le sortir et de partir en tournée pour le défendre, ce cinquième album studio déboule enfin, livré par une diva bel et bien sur pied, prête à affronter l’incroyable énergie qui habite encore ces dix titres. Bien sûr, pas d’évolution notable, l’américaine restant fidèle à ce qu’elle sait faire: propager des messages puissants à l’aide de compositions émouvantes ou dynamiques, marquées au fer rouge par cet esprit Stax et Motown qui la suit depuis son apparition tardive au début des années 2000 (‘Stranger To My Happiness’). Au mieux de leur forme à l’image de quelques morceaux frappés de ce groove délicieusement nonchalant cher aux sorties Daptone (‘We Get Along’, ‘Long Time, Wrong Time’), les Dap Kings contribuent aussi à pousser la Dame à l’apogée de son talent, éclatant dès l’entame ‘Retreat!’ à la ligne de chant imparable. Bien que toujours plus frissonnante et mise en valeur dans un contexte de soul lascive (‘Now I See’, ‘’Making Up And Breaking Up’, Get Up And Get Out’), Sharon Jones – parce qu’elle sait en toute occasion vivre ce qu’elle chante – fait également mouche sur des rythmes plus relevés, sous la puissance de feu des cuivres (‘People Don’t Get What They Deserve’). Une nouvelle fois clé de voute de cet album, sa voix toujours assurée se porte ainsi garante d’une diversité indispensable au disque, toujours poussée par un naturel et une authenticité telle que, lorsque la diva trébuche, c’est les mélomanes de tous poils qui s’émeuvent. Avouez qu’il aurait été dommage que Dame Nature nous prive prématurément d’un tel talent.

‘Retreat’, ‘Now I See’, ‘Making Up And Breaking Up’, ‘Get Up And Get Out’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire