Shame – ‘Songs of Praise’

Shame – ‘Songs of Praise’

Album / Dead Oceans / 12.01.2018
Post punk


C’est à coups de singles annonciateurs et de concerts mémorables que les Shame ont bâti une réputation déjà bien solide, poussant les programmateurs des festivals les plus courus à les inviter avant même qu’ils aient sorti le moindre Ep ou album. Autant dire donc que l’arrivée de Songs of Praise, premier long format en provenance du classieux label Dead Oceans, était particulièrement attendue alors que le monde occidental (au moins) jure détenir là une des pépites rock les plus reluisantes d’une année 2018 qui ne fait pourtant que commencer.

En s’inscrivant dans la tradition post punk de The Fall, savamment modernisée par une génération l’ayant à peine connue qui n’hésite pas à loucher un peu plus loin (de Total Victory à Fat White Family en passant par Idles), Shame incarne non seulement une esthétique toute britannique, mais aussi cette hargne guerrière qui caractérise les rockeurs d’outre-manche. Ici, on chante la bave aux lèvres, on reste censé entre deux crachats, on joue fort mais intelligemment pour mieux se faire entendre, puis le naturel fait le reste : notamment ce talent qui permet aux cinq londoniens de pondre des tubes à la pelle, dont cette poignée de singles convaincants – à l’intensité aléatoire – qu’ils essaiment depuis 2016, tous présents ici (Concrete, One Rizla, The Lick, Tasteless, Gold Hole).

Ce qui, sur les dix titres de ce premier album, leur laisse encore une moitié inédite pour flancher et faire retomber l’enthousiasme. Mais que dalle, Shame enfonce plutôt le clou (Friction), dresse un mur du son aussi compacte que le brouillard anglais pour le fendre d’impitoyables riffs de guitare (Dust On Trial), quand il n’opte pas pour une orientation nettement plus punk (Donk, Lampoon et son intro empruntée à Metz) ou, à l’image du final popisant qu’est Angie, ouvre des brèches potentielles pour son avenir. Cruel quand même de devoir déjà se projeter avec impatience en 2019 ou 2020 alors que les bouchons n’ont sauté que depuis une dizaine de jours. Salauds de Shame.

VIDEOS
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Tous

No Comments

Post A Comment