Sexypop – « Access To The Second Floor »

Access To The Second Floor[Album]
20/02/2003
(Edith Sample/United Music Company)

Après un premier maxi annonciateur et bon nombre de concerts qui ont fait circuler le nom des angevins, le buzz autour de Sexypop commençait sérieusement à titiller notre curiosité. L’heure du premier album est enfin arrivée et on doit une nouvelle fois admettre que l’attente ne fut pas vaine. « Access To The Second Floor » nous rappelle avec bonheur la folle époque de l’underground rock français lorsque des groupes comme Tomy ou Keneda ne cessaient d’envahir les bacs avec leur lot de surprises. Sexypop incarne donc à merveille cette nouvelle génération de musiciens qui n’hésite pas une seule seconde à faire chauffer les lampes des amplis. Qui s’en plaindra

Reflet d’une maturité gagnée à s’imprégner des meilleures influences et à enchaîner les concerts, « Access To The Second Floor », au titre on ne peut mieux choisi, ne peut nous faire oublier les compagnons de route des angevins que sont Dead Pop Club (« Break Up »), Second Rate (« Girls Love Electric Sheep ») ou Flying Donuts. Sexypop y joue sur plusieurs tableaux, propose différentes couleurs musicales avec toujours comme point commun, un rock sans concession. Ainsi, impossible de résister aux puissants accords s’émanant de « Broken Window » tout comme à ce chant plein d’émotion et toujours étonnamment efficace pour un premier opus. Ce long format évite avec bonheur la platitude de certaines productions et nous enthousiasme tout autant que les galettes des formations françaises citées précédemment. Le « tube » de cet album est sans conteste « Over » qui illustre à merveille toute la maîtrise de Sexypop d’un point de vue musical et vocal. Le rock intense parsemé de riffs noisy se plait à plonger dans des refrains sans concession ou seule émotion, puissance et mélodie viennent nous caresser insolemment les tympans. Très peu de fausses notes viennent ternir l’image de cet album, tous les morceaux possèdent leur pesant d’intérêt (« Unreal Meeting » dont le chant nous remémore un certain Face To Face, « Access To The Second Floor » aux plans s’enchaînant avec une simplicité déconcertante ou le final « The Counter »). Pour les surprises, « Kate Too » viendra ponctué cette autoroute rock avec son dub électrique à la manière d’un Idem ou plus récemment d’un Burning Heads

Sexypop accouche donc d’un premier long format des plus séduisants. Sans chauvinisme aucun, nous ne pouvons qu’être rassurés quand au potentiel créatif de cette scène rock française jamais en manque de révélation. Ceux qui, un peu comme nous il faut l’avouer, avaient tendance à sous estimer les angevins, se prendront une belle réalité en pleine tronche. Celle qui fera de Sexypop un élément incontournable du paysage musical français. Ma main à couper

Ecoutez un extrait de cet album sur le site du webzine Mélodick

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire