SevenLowDown – « Room, City, Landscape »

Room, City, Landscape[Album]
15/07/2006
(Wynona/Overcome)

La forte activité musicale italienne semble avoir définitivement décidé la France à lui tendre les bras. Après la récente révélation The Rituals, SevenLowDown est le nouveau rejeton transalpin à venir s’échouer sur nos platines. Formé en 1998, le combo a d’abord évolué dans les sphères crossover nu métal, avant que quelques changements de line up l’aient ramené dans le droit chemin. Parcours classique, certes, pour un groupe de cette génération. Mais SevenLowDown aura eu assez de persévérance pour devenir l’une des plus convaincantes entités italiennes, et sortir son premier album pour lequel il aura quand même du attendre huit longues années. À l’écoute de ce « Room City Landscape », on est une nouvelle fois étonné par cette capacité qu’ont les Italiens à offrir des disques impeccablement produits, proches mêmes de ce qui peut sortir de l’autre côté de l’Atlantique. Non pas que les Européens n’en soient pas capables, juste que certains de nos combos hexagonaux, par exemple, devraient fortement s’en inspirer. Cela dit, SevenLowDown s’adresse aux gourmands d’émo, celui de Further Seems Forever (avec qui il a tourné dans son pays) et d’Armor For Sleep. Pas très original me direz-vous, et vous n’aurez pas forcément tort. Ce premier album sonne effectivement comme des milliers du genre, mais ne se laisse pas submerger grâce à des compositions très bien menées et soulignant un certain talent mélodique, chose évidente sur le « Better Dress » d’ouverture notamment. Autre force de SevenLowDown: un répertoire cohérent malgré cette dizaine de morceaux ayant chacun leur particularité. Pas de quoi pourtant y voir le fruit d’une maturation d’à peine dix ans puisque, derrière cette évidente capacité à pouvoir se tirer de cette nébuleuse émo dans laquelle il est encore bien embourbé, SevenLowDown a ici opté pour un formatage encore trop dérangeant et dont les causes soupçonnées pourraient bien provenir d’une culture MTV à outrance qui fait encore pas mal de tort à une scène en panne d’originalité. À suivre..

En écoute

1. Better Dress     

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire