Seven Feet Four – « Departure/Arrival »

Departure/Arrival[Album]
10/05/2004
(Coalition/Import)

Encore une fois, c’est de Suède que provient la dernière beigne qu’on s’est prise. Seven Feet Four s’ajoute en effet aux grands représentants du rock nordique. Mêlant les riffs de guitare et l’énergie d’un At The Drive In ou d’un And You Will Know Us By The Trail Of Dead, l’intensité de Fugazi, le chant d’un Picciotto, on pense aussi à Sonic Youth et même The Get Up Kids à l’écoute de « Departure/Arival », le premier opus du combo

Classique me direz vous tant ces groupes figurent en haut de liste des références de bon nombre de combos. Pourtant Seven Feet Four est loin du plagiat et utilise tous ces éléments pour en faire une recette assez personnelle et toujours efficace. Dés « 

1. Auto Emotion     
« , impossible de ne pas faire le rapprochement avec Fugazi même si musicalement les suédois lorgnent plus facilement vers les mélodies de la pop. Même remarque concernant « Electroshocks » et « Dying City, Living People ». Mais le rock de Seven Feet Four n’est pas à l’eau de rose. Ca claque, notre joue devient écarlate, presque bleue, et notre nuque casse en suivant une rythmique implacable. Le refrain de « The Observer » rappele At The Drive In, tout comme l’instrumental « Omerta » restant dans un savoir faire très texan. La douleur devient insupportable lorsqu’on se jette dans les punkisant « Four Walls » et « An Alliance », pas si éloigné de l’émo des Get Up Kids

Plus possible de douter de la qualité de Seven Feet Four tout comme de celle de ses prestations scèniques. « Departure/Arrival » est un premier album malgré tout personnel et très prometteur. Alors qu’on attend une suite de pied ferme, j’hésite entre me lancer dans le masochisme ou passer voir mon pharmacien…mon walkman sur les oreilles.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire