Sensational – « Meets Kouhei »

Meets Kouhei[Album]
23/08/2006
(Wordsound/La Baleine)

On les croyait morts et enterrés depuis deux ans jusqu’à ce qu’une récente compilation en forme de Best Of ne vienne semer le doute dans nos esprits. Le label Wordsound revient bel et bien foutre le bordel dans les bacs des disquaires, et c’est bien entendu une des meilleures nouvelles de l’année

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce fabuleux label New Yorkais (Hoouuuu les nuls!!), allez tout de suite faire un tour sur le site Internet, vous allez vous prendre une claque… Bon, ok, attendez au moins la fin de ma chronique, c’est sympa! Le label a donné naissance au milieu des 90’s à ce que la presse s’est empressée d’étiqueter « illbient » (ça vous donne une idée de l’ambiance joviale des prods!), sorte de dub lourd, sale, sombre et urbain, très loin des dreadlocks jamaïcaines ou du steppa anglais! Les meilleurs représentants du style se nomment Spectre (a.k.a Skiz Fernando Jr, patron du label), Dj Spooky, Bill Laswell, Qaballah Steppers, Slotek, Scotty Hard, Dr Israel, Badawi, The Bug ou Scorn. Mais on y retrouve aussi souvent les têtes pensantes d’un certain hip hop qui viennent y déposer leurs travaux les plus expérimentaux, trop obscurs pour leurs labels habituels (Prince Paul, Dj Vadim, Anti-Pop Consortium, Dj Olive…). C’est aussi le cas de Sensational, quasiment le MC attitré du label, qui y a enregistré plusieurs albums (ainsi que d’autres pour Ipecac ou Matador)

Vous avez notamment pu entendre le flow particulier et la superbe voix éraillée du Monsieur sur l’excellent « Encounters » de Sofa Surfers ou le premier Handsome Boy Modeling School (de Prince Paul et Dan The Automator)..

Enregistré en une seule journée pendant un day off d’une tournée au Japon, ce septième album voit le MC croiser le fer avec Kouhei Matsunaga, jeune prodige de la Japanoise, ce mouvement bruitiste nippon dont les représentants les plus connus chez nous sont sans doute Merzbow et Masonna (avec un « S », et pas un « D », hein?!)

Soyons francs, ce disque plaira plus sûrement aux détenteurs des albums de Dalëk, Techno Animal, Rubberoom, Neurosis ou Unsane qu’aux B-Boys férus de 2-Pac, Kanye West ou Jay-Z… Ces douze titres + deux remixes (Autechre et Spectre, on ne se refuse rien!) acculent en effet le hip hop traditionnel dans une ruelle sombre et lui mettent la tête à l’envers! Les beats sont glacés, saturés, parfois presque volontairement imprécis, tandis que Sensational déblatère ses rimes comme si sa vie en dépendait. On imagine que la plupart des titres ont dû être enregistrés en une seule prise tant on sent l’urgence dans le flow du MC. En de rares occasions, le duo s’autorise quelques titres plus « formatés » (faut le dire vite quand même!) comme « Dancefloor Warmer », « Fine Wine », « Skrippin' » ou « Genuine » qui permettent heureusement à l’auditeur de reprendre son souffle à la surface de temps en temps..

On ne va pas vous mentir, ce n’est certainement pas l’album que vous vous écouterez dix fois par jour (ou alors, vous êtes vraiment pas de bon poil!), mais des types comme Sensational et Kouhei sont là pour redéfinir les frontières du possible. Ce sont eux qui font avancer le schmilblick, alors ça serait quand même dommage de ne pas les suivre

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire