Sebastien Tellier – ‘Confection’

Album / Record Makers / 14.10.2013
B.O romantique

On n’avait rien entendu d’aussi sérieux de la part de notre anti-mascotte française depuis environ… Non, Sébastien Tellier n’a en fait jamais été aussi sage et concentré que sur ce nouvel album. Ça saute aux oreilles, c’est l’équipe du classique ‘La Ritournelle’ qui est aux commandes de ce ‘Confection’, avec notamment Philippe Zdar au mixage et l’immortel Tony Allen à la batterie, dont la maîtrise et le background afrobeat contribuent ici à la singularité et à l’homogénéité des morceaux. Loin de son précédent délire tout bleu, le grand barbu a rangé le costume de gourou au fond du placard et a sorti le queue-de-pie pour concevoir cette bande-originale destinée à un film imaginaire qui parlerait d’amour, d’un point de vue probablement pessimiste. Alternant versions orchestrales et acoustiques, le travail de Tellier – à 95% instrumental – est ici largement centré sur les mélodies et les harmonies, souvent aigre-douces. Le thème récurrent de ‘L’Amour Naissant’ insuffle un peu d’espoir à cet ensemble mélo-dramatique où l’on doit deviner des dialogues que l’on imagine à l’eau de rose, mais légèrement trouble. Marchant parfois sur une corde raide à la limite de la soupe cinématographique et de la bande-son finement poétique, Sébastien Tellier a le mérite de rester cohérent sur la longueur et d’avoir les couilles de s’aventurer sur des terrains toujours imprévus, continuant alors d’échafauder sa discographie en forme de patchwork. Sortez les mouchoirs.

‘Delta Romantica’, ‘L’Amour Naissant III’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire