Scratch – « The Embodiment Of Instrumentation »

The Embodiment Of Instrumentation[Album]
01/07/2002
(Ropeadope/Naive)

Alors que les Roots nous préparent un nouvel album pour la rentrée, Scratch, un de ses membres les moins connus, nous offre cet album des plus originaux. En effet, en vous disant que l’homme est le beat boxer officiel du groupe de Philadelphie, vous comprendrez l’orientation musicale de cette production

Bien que forcément limité musicalement, cet « Embodiment Of Instrumentation » est loin d’être ennuyeux, les sons émis de la bouche de Scratch se faisant parfois si crédibles que l’on en croirait des machines. Doté d’un talent rare dans la discipline, Scratch prouve avec ce long format qu’il est toujours bon et appréciable de voir le côté obscur s’illustrer. Les morceaux, hors mis cette originalité, sont des plus classiques (beat, basse, scratches), parfois posés (« U Know The Rulez », « Sumethin That U Missin » et sa ligne de guitare envoutante), soul (« What Happ’n », « Square One »), funk (« Breath Of Fresh Air ») ou plus old school (« That’s What We Talkin’ About ») voire même expérimentaux (« We Got What You Want », « Com’n Alive ») dans leur orientation mais toujours de qualité d’autant plus que les invités se posant sur ses sons ne sont pas des moindres. En effet, Jill Scott, Bilal, Black Thought, Malik B, Rich Medina, Dice Raw, Flo Brown, Questlove viennent saisir l’aubaine et mettent encore plus en valeur le talent du vocaliste

Un album de haute qualité auquel on peut seulement reprocher de plaire d’abord aux oreilles auguisés. Adeptes des chaines en or et autre gansta’s accessories, ce disque n’est pas pour vous

Ecoutez un extrait sur le site Okay Player

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire