SBTRKT – ‘Wonder Where We Land’

Album / Young Turks / 26.09.2014
Electronica

Il y a trois ans, l’homme au masque africain – bien aidé par la collaboration précieuse du chanteur Sampha qui dégageait ici et là quelques ondes mélancoliques – créait le buzz avec un tout premier album alliant chaudement house, pop, soul et electronica. Très attendue, cette seconde salve peine à atteindre le haut niveau, malgré des idées parfaitement honorables. En effet, derrière une intro timide, ce ‘Wonder Where We Land’ affiche de bons arguments, à l’image du dubstep mélodique ‘Lantern’ puis de ‘Higher’ et son côté pop organique qu’on attendait forcément sur ce disque. Malheureusement, la magie s’estompe au fil des morceaux, rendant l’ensemble décousu et trop hétérogène, en partie à cause de cette brochette de featurings venus épauler lourdement le producteur londonien. Pourtant, même si la multiplication des invités peut s’avérer dangereuse dans le cas des arrangements très personnels de SBTRKT – la voix mystérieuse de Caroline Polachek, Ezra Koenig sur un morceau house old-school hors-sujet – certains autres, à l’image de A$AP Ferg, jouent parfaitement le jeu de la collaboration et offrent quelques chansons intéressantes lorsqu’on les sort de leur contexte. Comme sur le premier opus, le travail d’équipe avec Sampha fonctionne (‘Temporary View’) mais se fait ici trop rare, laissant la place à quelques voix féminines efficaces (Denaï Moore, Jessie Ware) à deux doigts quand même de faire basculer la musique de SBTRKT dans le mainstream. Malgré beaucoup de bonne volonté, il est ici difficile de dénicher le complément d’âme, le frisson et la profondeur d’autrefois.

‘Temporary View’, ‘Higher’, ‘Voices in my Head’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire