Saves The Day – « Under The Boards »

Under The Boards[Album]
05/11/2007
(Vagrant/Pias)

À y regarder de plus près, cela fait maintenant cinq ans que Saves The Day se montre incapable de retrouver son niveau d’antan, celui de « Stay What You Are » et des nombreux tubes que cet album contenait. Depuis, c’est le calme plat, et les soucis de santé du frontman Chris Conley qui auront stoppé l’évolution du groupe il y a quelques années semblent s’être accompagnés d’une nouvelle approche de la musique qui n’aura pas donné toutes les chances au groupe de garder ce statut de bel outsider sur la scène pop punk américaine. Si l’espoir fond donc comme neige au soleil, chaque nouvel album peut cependant laisser penser qu’on va retrouver le Saves The Day qu’il a été. Malheureusement, et même si le combo tend à remonter la pente, ce n’est pas avec ce « Under The Boards » que le déclic aura eu lieu. Et pour cause puisqu’il s’inscrit dans une trilogie débutée par « Sounds The Alarm » et qui prendra fin l’an prochain sur « Daybreak ». On n’est en cependant pas revenu à la mièvrerie de « In Reverie« , le groupe ayant une nouvelle fois resservi des compositions plus électriques, plus approfondies aussi (« When I’m Not There », « Kaleidoscope »), témoins d’une personnalité plus marquée mais qui ne transforme malheureusement pas chacun des titres en tubes. Ce n’est après tout plus ce qu’il faudra venir chercher chez Saves The Day. Car, hormis quelques morceaux affûtés (« Radio », « Getaway », « Because You Are No Other »), c’est plutôt vers un rock standard et popisant que le combo du New Jersey s’est tourné ici (« Under The Boards », « Can’t Stay The Same », « Get Fucked Up », « Bye Bye Baby »). Et qui dit standard dit banal quand l’expérience est trop légère et qu’on ne détient pas le génie des locomotives du genre. Pire, d’autres titres comme « Lonely Nights » et son piano se mêlant aux guitares, ou l’acoustique « Stay » ne viennent qu’enfoncer le groupe dans les méandres d’un registre pré pubère. Du coup, vous pouvez vous débarrasser de tout remord au cas où vous prévoyiez déjà de faire l’impasse sur ce disque. Et il en sera certainement de même sur « Daybreak ». Alors, on attend maintenant 2009 ou 2010, ou on laisse définitivement tomber Saves The Day

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire