Saves The Day – « Sound The Alarm »

Sound The Alarm[Album]
11/04/2006
(Vagrant/Pias)

De l’époque Equal Vision et Vagrant, Saves The Day a toujours fait bonne impression. Ses « Through Being Cool » et « Stay What We Are » notamment ont laissé quelques traces indélébiles au moment où le hardcore mélodique cédait peu à peu la place à l’émo punk. Le groupe était alors incontournable, au même titre que les Get Up Kids. Mais la suite aura été moins fameuse. Pour « In Reverie », le quatuor se laisse amadouer par le monde des majors et sort là un opus beaucoup trop pop, trop racoleur pour ne pas égratigner son image auprès de son fidèle public. Du coup, avec « Sound The Alarm », ce nouvel album marquant son retour sur le non-rancunier Vagrant, la tâche est importante et la pression au maximum

Saves The Day sonne donc le retour au rock qui l’a fait connaître. Sûrement en raison d’un accouchement douloureux, le groupe devant jongler entre la recherche d’un label, la constructon de son studio, les changements de line up (Manny Carrero, bassiste de Glassjaw remplace Eben d’Amico), que d’éléments sources de frustration et de colère. Retour à la case départ donc, on retourne sur Vagrant, on refait appel à Steve Evetts (Dillinger Escape Plan, Lifetime) déjà responsable des deux premiers opus du groupe, et on attaque de nouveau sévèrement les guitares en laissant tomber les quelques ballades mielleuses pour lesquelles Saves The Day n’est sûrement pas fait (exception faite de « Don’t Know Why »). Ne criez pas pour autant au miracle. « Sound The Alarm » n’est clairement pas le meilleur disque que Saves The Day ait pondu durant ses neuf ans de carrière. Certes, dés « Head For The Hills », il est clair que le jeu s’est musclé mais les mélodies ne sont malheureusement pas aussi accrocheuses qu’elles pouvaient l’être. Le constat est le même pour le basique « The End », pourtant premier single issu de ce nouvel opus. Non, il faudra atteindre le premier tiers achevé, « Dying Day » plus exactement, pour retrouver le Saves The Day d’antan et des titres un peu plus percutants (« Say You’ll Never Leave », « Diseased », « Bones », « Delusional »)

Incontestablement, Saves The Day a repris du poil de la bête, laisse présager un avenir un peu meilleur qu’au lendemain de « In Reverie ». Mais la remontée est encore longue, ce « Sound The Alarm » ne parvenant pas vraiment à se sauver de la banalité. Croisons le doigts, et croyons en un prochain album enregistré dans un contexte plus propice à la machine à tubes que le quatuor a déjà prouvé pouvoir être

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire