Savath And Savalas – « Golden Pollen »

Golden Pollen[Album]
19/06/2007
(Anti/Pias)

On y a droit tous les trois ans. Scott Heren, aka Prefuse 73, remet le couvert cette année avec « Golden Pollen », le troisième épisode de son projet Savath & Savalas, débuté il y a six ans sur des terres quasi post rock, puis beaucoup plus arides et hispanisantes en 2003. À cette époque, l’Américain avait émigré à Barcelone, donnant à son « Apropa’t » une couleur bien locale, en partie amenée par la contribution de l’autochtone Eva Puyuelo Muns. Ce nouvel album reprend les mêmes ingrédients, retrouve cette ambiance intimiste, souligne encore un peu plus la personnalité artistique d’Herren qui, pour la première fois vraiment, a donné naissance à cet opus dans le but d’être l’unique acteur de cette pièce en seize actes. Pour cela, il s’est enfermé un long moment, histoire de trouver les bons mots pour exprimer ses inhibitions, ses sentiments ayant comme point de convergence l’amour et la beauté, deux traits qu’on peut aisément retrouver à l’écoute de ce disque. « Golden Pollen », habité d’une pop intimiste et planante, un brin psychédélique et chantée en espagnole, prend donc toutes les allures d’un véritable album solo. Cependant, Scott Herren, pourtant multi instrumentiste de talent, a bénéficié de contributions de poids, comme pour définitivement donner à ce disque son rôle de tournant dans sa carrière. En effet, ce ne sont pas moins que Jose Gonzales (« Estrellas De Dos Caras »), Mia Doi Todd (« Intro- An Ode To Luiz Bonfa »), ou John McEntire (Tortoise, également producteur de cet album) qui, parmi une autre poignée de musiciens, sont venus épaulés l’apport majoritaire de Scott Herren. Rien qui ne vienne dispenser ce « Golden Pollen » d’une personnalité musicale très affirmée, celle là même qui ravira les mélomanes avides d’univers particuliers, et qui repoussera sans doute définitivement ceux pour qui Herren restera toujours, avant toute chose, un très bon producteur d’electronica. Et à l’écoute de ces seize titres, à notre goût trop peu passionnants et surtout beaucoup trop soporifiques, on n’est pas loin de considérer Savath & Savalas comme un side project divertissant et salvateur pour la principale oeuvre du bonhomme. À moins qu’on ne soit passé à côté, on laisse cela aux ascenseurs..

En écoute

1. Era Tu     
2. Ya Verdad     

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire