Saul Williams – « Amethyst Rockstar »

Amethyst Rockstar[Album]
01/01/2001
(Columbia/Sony)

On avait hâte d’entendre le premier album de l’acteur et co-scénariste du film Slam, qui aura marqué les amateurs d’improvisation et de poésie. Après ses diverses participations à des compilations et albums en tous genres, on s’attendait à une grande ouverture musicale et c’est bien le cas.

Loin de rester enfermé dans un genre, Saul Williams surfe sur les styles, innove constamment sans jamais perdre le fil de son génie lyrical. Car il s’agit encore une fois de poésie déclamée ici et on regrette le peu de temps passé à réviser son anglais dans le passé. On rêve d’être bilingue pour ne rien perdre de ses propos, tant la conscience et l’intelligence se dégagent de ses mots. Le support musical est diversifié, on passe d’un morceau rock (parfois proche de Lenny Kravitz) à un morceau drum n’bass (comme il avait pu le faire avec Krush) par le biais du hip hop (sa principale influence et toujours présent quel que soit les ambiances), les instruments sont à l’honneur sur l’album comme sur scène (batterie, basse, guitare, violon, violoncelle, clavier).

Bref, tant d’originalité et de virtuosité au service de cet art en perpetuelle mutation valait plus qu’un coup de chapeau. Saul a gagné le respect éternel, son genie a rallié les genres. Tant d’artistes, de Gill Scott Heron à Mos Def en passant par Erykah Badu, avouent leur grande reconnaissance envers cet artiste qui mérite bien tout l’intérêt porté sur lui ces dernier temps. Une star!

Ecoutez un extrait sur le site de l’artiste

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire