Sage Francis – ‘Copper Gone’

Album / Strange Famous / 03.06.2014
Retour aux sources

Fin octobre 2010, Sage Francis ouvrait un nouveau chapitre de sa longue carrière, un peu plus triste celui-là. En effet, le Mc qui la même année signait son album ‘Li(f)e’, annonçait sans encombre sa volonté d’arrêter les tournées, sans pour autant remettre en question son activité en studio, là ou il aura finalement mis quatre ans à retourner: un laps de temps suffisant pour revenir sur sa décision, écrire et enregistrer un nouvel album qu’il viendra défendre sur les scènes européennes à l’automne prochain. Une bonne nouvelle pour qui a déjà pu mesurer les performances live du bonhomme, parmi les plus atypiques, engagés, et meilleurs lyricists de la scène rap underground internationale.  Introduit par la mixtape ‘Sick To D(eat)h’ en décembre dernier, ‘Copper Gone’ vient donc remettre les choses à leur place et replacer Sage Francis sur l’échiquier international.

Si l’absence fut longue, l’album n’aura pas suscité de grandes envies de changement chez le barbu charismatique. En effet, produite par Buck 65, Alias, Reanimator, Cecil Otter et quelques autres, cette nouvelle salve purement hip hop ne dénotera pas du reste de sa discographie, celle de ses débuts surtout. En atteste ‘Pressure Cooker’, une entame énergique, urgente et bruitiste qui ne manque pas de rassurer sur l’envie retrouvée de l’auteur. Alors, le ton – quelque peu tendu – est donné, et sera à porter au crédit des quelques très bons titres que contient cet album, tous frappés du ‘bagout’ si caractéristique de Sage Francis, ainsi que d’une production qui devrait logiquement provoquer quelques réactions enthousiastes chez les fans inconditionnels de El-P comme du Bomb Squad. En première ligne, ‘Cheat Code’ aux sonorités légèrement electro, ou ‘Vonnegut Busy’ au beat dont Anticon a fait sa marque de fabrique à son heure de gloire.

Mais ‘Copper Gone’ n’est pas seulement une démonstration de force. On y redécouvre aussi Sage Francis dans un autre exercice, tout aussi grave mais plus introverti et mélancolique, dans lequel il a maintes fois prouvé qu’il pouvait exceller. Pour preuves, ‘Grace’, ‘Dead Man’s Float’, ‘’Over Under’ signé par le producteur français Le Parasite, ou Make Em Purr’ produit par un Buck 65 forcément tout à son aise plongé dans une telle atmosphère. C’est dans cette richesse, cette incontestable maturité, comme cette diversité toujours complémentaire que le Mc – à l’aube de la quarantaine – use ici des nombreuses armes qu’il a patiemment affuté au fil des ans, notamment lorsqu’il se distinguait dans la discipline du spoken word. Véritable instantané de toute une carrière, ‘Copper Gone’ relance donc magnifiquement un Sage Francis qui, en 14 titres, justifie tout l’intérêt de ses quelques années de retrait.

‘Pressure Cooker’, ‘Cheat Code’, ‘Make Em Purr’, ‘Vonnegut Busy’, ‘Say Uncle’

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire