Sadistik – « Flowers For My Father »

sad180Album
(Fake Four)
04/03/2013
Hip hop

Avec un nom pareil et un titre d’album comme celui-ci, pas de doute qu’il ne sera pas question ici de faire la chenille ou de tourner les serviettes. Un point que ne contrediront certainement pas les oreilles familières au hip hop de Sadistik, passées par « The Balancing Act » il y a bientôt cinq ans. Qu’elles s’attendent donc à une ambiance identique, peut être plus noire encore puisque « Flowers For My Father » transpire le deuil de bout en bout, frappé qu’il est par le décès de son père survenu peu de temps après la sortie de son premier album. Mais pas de conclusion hâtive: ça ne fait pas de cet opus une incitation à se passer la corde au cou. En effet, pour avoir confié ses productions aux excellents Blue Sky Black Death et Kno (CunninLynguists), le Mc s’applique à poser un flow qui a gagné en maturité comme en élocution (« Snow White »), des textes dépressifs ou plus positifs mais toujours introspectifs, sur des sons d’une redoutable efficacité (« Petrichor », « The Beast »), à la profondeur parfois cinématographique (« Melancholia »). Autant de raisons qui ont certainement fini de convaincre Cage (« Russian Roulette »), Astronautalis (« Exit Theme ») ou Ceschi (« A Long Winter ») de venir décupler l’intérêt à porter à ce disque majoritairement sombre et mélancolique. Parmi les albums les plus intéressants à éclore de la scène indie hip hop américaine en ce début d’année, « Flowers For My Father » prend pour Sadistik des airs de thérapie aussi indispensable que réussie. Certainement la plus belle récompense pour lui.

itunes8

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire