Rzatz – « Cruel Summer »

rzatz180Album
(Jarring Effects)
27/02/2012
Trip hop indie

Sans forcément se placer en première ligne lorsqu’on énumère les artistes du cru Jarring Effects, Rzatz s’était intégrée au groupe avec brio quand, en 2008, elle enfantait de « Will We Cross The Line?« , un premier album riche de ses expériences de productrice, mais aussi d’ingénieure du son. Fort d’une vision assez large et voulue qui puisse tout lui permettre, le projet n’a ainsi pas manqué d’évoluer avec le temps, au fil des rencontres et de collaborations live, comme en attestait déjà le Ep « Vagina Rush » paru en 2010. Deux ans plus tard, Rzatz revient donc avec un nouveau disque qui la voit prendre ses distances avec des productions autrefois brutes de décoffrage. Plus perfectionniste, appliquée, et surtout plus mature, la lyonnaise arrose ce « Cruel Summer » d’un ton plus doux qui, par la même occasion, affirme sa personnalité au sein même du catalogue du label. En effet, en cassant les angles d’un electro hip hop parfois mal dégrossi, en jouant la carte de la musicalité comme de l’orchestration enrichie (« Meadows Of The Soul »), elle érige une nouvelle oeuvre plus humaine et chaleureuse, souvent partagée entre trip hop, downtempo et indie. C’est d’ailleurs là, comme sur l’ouverture « Take a Look In The Mirror » ou plus tard sur les délicats « Cruel Summer » et « Flower In Heaven », qu’elle se montre la plus convaincante et séduisante. Plus en tous cas que sur d’autres morceaux (« U Got Me », « Jaws » notamment) peinant à s’échapper du piège de la banalité, tellement béant dans ce registre ou plus rien ne semble pouvoir être inventé. D’ailleurs, si l’habile demoiselle parvient à l’éviter de justesse, jamais vraiment elle ne réussit ici à briser cette réalité bien ancrée. Pour le moins, jusqu’au prochain chapitre.

En écoute


itunes39

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire