Royce – « Tuff Love »

Tuff Love[Album]
16/05/2006
(Galapagos4/2 Good)

Si un label a bien su prendre la brèche du hip hop alternatif ouverte par Anticon, c’est bien la structure de Chicago, Galapagos4, qui en enchaînant les sorties nous a fait découvrir bon nombre d’artistes intéressants tout en se forgeant une personnalité et une véritable ligne directrice. Mais comme les autres, on les sentait ces derniers temps quelque peu dans le ventre mou de la création, comme si le label était arrivé lui aussi à une dangereuse phase de stagnation où la qualité des productions n’était pas à remettre en cause à défaut de leur originalité. Avec Royce, ils pourraient avoir trouvé là un second souffle, un nouveau tremplin, tant ce « Tuff Love », deuxième album de ce groupe (car c’est bien de ça dont il s’agit ici), surprend et laisse passer un courant d’air frais sur un catalogue qui n’a jamais sonné aussi chaleureux et riche

Car à la différence des productions habituelles en provenance de Chicago, Royce vient doucement vous caresser l’oreille de ses beats feutrés mais efficaces, de la richesse de son instrumentation, de la beauté de ses mélodies qu’elles soient vocales ou instrumentales. A tel point qu’on croirait entendre une rencontre improvisée où Beck et Portishead n’en oublieraient pas quelques influences hip hop. En effet, « Tuff Love » n’est clairement pas un album de rap, même si les featurings de Mestizo et Offwhyte (le très long « Ebbs And Flows »), Robust (l’electro « Girls On Bikes »), Qwel et Meaty Ogre (« City Heat ») pourraient faire office de trompe l’oeil. Juste un peu. Ici, ce sont plutôt de chaleureuses ballades groovies, pop, downtempo, presque jazzies, qu’il faut venir chercher, comme peuvent l’être les très bons « Ginelle », « Milwaukee », « Slip Away », « Cigarettes And Cisco »

« Tuff Love » sort du rang et propulse Royce parmi les groupes pour qui chaque disque pourrait bien rimer avec surprise et imprévu, tant sa recette est intrigante, captivante, séduisante, explose les stéréotypes ennuyeux et s’adresse à un public très large. Définitivement à suivre..

En écoute

1. Ebbs And Flows     
(extrait)
2. Milwaukee     
(extrait)
3. Ocean Summer Mist     
(extrait)
4. Big Tears     
(extrait)

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire