Ropoporose – ‘Elephant Love’

Album / Yotanka / 26.01.2015
Noisy pop

‘Elephant Love’ est une touche d’espoir pour tous les musiciens en herbe qui, dans leur piaule, rêvent à un avenir sur scène. Parce que c’est ainsi que Ropoporose est né, quand Romain et Pauline – frère et soeur dans la vraie vie, progéniture de parents mélomanes – ont tenté sans succès une reprise de Girls, avant de préférer accoucher de leurs propres compositions. Une bonne idée qui porte aujourd’hui ses fruits avec l’arrivée d’un premier album un peu vert, attendrissant par sa fragilité et son manque de maturité, mais surtout porteur de belles promesses. ‘Elephant Love’ décline en effet neuf titres partagés entre ballades (‘Whu-Whu’, ’40 Slates’) et élans bruitistes (‘Elephant Love’), autant d’expressions de l’héritage laissé par Sonic Youth, Blonde Redhead, voire même par Piano Chat si on s’en tient uniquement à nos frontières. Ça saute aux oreilles dès l’entame ‘Day Of May’ que ce cher Marceau Boré aurait pu accomplir seul, dans une même mélancolie, en jonglant avec sa guitare et ses rudiments de batterie. Plus tard, sur ‘Moira’, ‘Empty-Headed’ et ‘Consolation’, tout droit sortis de l’école Gordon/Moore ou elle rejoint Peter Kernel et consorts, la fratrie hausse le ton sous l’impulsion de la demoiselle dont le chant alterne judicieusement entre charme venimeux et coups de griffe chers à Barbara Lehnoff. Mais le meilleur est encore ailleurs. Déjà bien loti, Ropoporose ouvre alors en grand ses persiennes, dévoile un horizon dégagé sous le souffle du talent notamment affiché par un ‘Desire’ frappé d’arrangements cuivrés, ou ce ‘Elephant Love’ aux déflagrations aussi contenues qu’efficaces. De Vendôme, là où ils ont grandi, ces deux bambins auront désormais à creuser leur identité, à renforcer leur talent, sans forcément perdre l’innocence qui les rend si singuliers. Alors, les promesses laisseront définitivement la place aux certitudes.

‘Desire’, ‘Moira’, ‘Empty Head’, ‘Elephant Love’, ‘Consolation’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire