Roni Size – « Return To V »

Return To V[Album]
11/10/2004
(Full Cycle/Pias)

« Return To V » annonce la couleur dès son titre : revenir à une drum’n bass teintée de vocaux, comme pour l’excellent « In The Mode ». Un retour qu’on attend avec une certaine impatience vu le très bon dernier album, mais aussi avec un certain scepticisme, tant les derniers maxis vinyls de Roni Size s’étaient avérés pour la plupart peu inventifs et superflus

C’est tout d’abord une petite déception qui pointe le bout de son nez puisque les morceaux de cet opus semblent déjà entendus cent fois, qu’ils soient typiques de Roni Size lui-même ou bien décalqués de chez Marky & XRS ou Hospital Records. Pour le fan de drum, l’album parait tout d’abord assez fade, comparé à l’avalanche de bonnes tracks sortant en ce moment, et surtout face à l’ouverture et la vitalité dont fait désormais preuve cette scène, que ce soit sur disque ou en soirées

Puis, au bout de quelques écoutes, on en vient à apprécier « Return To V » même si celui ci reste jusqu’au bout sans surprises renversantes. Citons rapidement les très classiques mais assez efficaces « Bump’n Grind » et « Rise Up », quelques bonnes nouveautés telle que « Pull Up » qui réussissent à mélanger harmonieusement vocaux house et ragga. « Groove On / Come and Play », « Cheeky Monkey », « Problems » même s’ils sonnent trop comme du Freestylers, s’avèrent être de bons morceaux pour faire découvrir le genre à un novice sans qu’il parte en courant. Sur « Want Your Body » par contre, Roni essaye de faire du High Contrast et il faut qu’il arrête, c’est sale. Le morceau avec « Rahzel », trop répétitif et où le potentiel de celui-ci est de plus sous-exploité, constitue la déception de l’album

En fait, ce « Return To V » se retrouve constamment entre deux chaises: semblant essayer à la fois de rester lui-même au risque – certain et parfois présent – de se répéter, Roni Size essaye en même temps d’innover, mais en copiant pour cela certains de ses petits camarades, et ce en moins réussi

Cet album est donc une bonne présentation / résumé de la scène drum actuelle (il ne manque que la partie deep / tech de celle-ci, dignement représentée par Teebee, Future Prophecies, Black Sun Empire ou encore Pendulum), mais ne satisfera vraisemblablement pas plus que ça les aficionados. Après un petit passage à vide, Roni Size relève quelque peu le défi, mais n’atteint malheureusement pas les sommets que furent en leur temps ses « In The Mode », « New Forms » ou encore « Touching Down ».

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire