Rockin Squat – « Confessions D’un Enfant Du Siècle »

Confessions D'un Enfant Du Siècle[Album]
29/09/2008
(Livin Astro/EMI)

S’il est une chose dont semble n’avoir jamais manqué Rockin’ Squat, en plus de solides relations dans la sphère Hip-Hop, c’est de confiance en soi. Feinte ou réelle (la question se pose avec d’autant plus d’acuité à l’écoute de l’album), elle semble même constituer le carburant principal de ce rappeur hors normes, précurseur, fer de lance avec Assassin d’un rap dit « conscient » auquel une génération entière doit tant. A l’époque, reconnaissable entre tous en dépit d’un flow somme toute ordinaire, il s’illustrait par les références historico-sociales distillées dans ses textes et un usage encore supportable du name dropping. Puis, l’Académie Mythique s’est fissurée. Et après un « Best Of » en guise de faire-part de décès, revoilà Rockin’ Squat, en solo cette fois. Point de départ d’une trajectoire qui – selon nous – touche à sa fin avec ces « Confessions D’un Enfant Du Siècle », premier volume d’une trilogie annoncée et d’un échec à venir

On l’avait quitté « maître dans [son] domaine comme Maupassant dans ses nouvelles« , dissertant sur la servitude passionnelle chère à Spinoza, se comparant volontiers à un Voltaire dont la « poésie domine son siècle« … il nous revient à l’égal d’Alfred de Musset, toujours accompagné de sa fidèle aversion pour les thèses officielles et sans jamais souffrir l’autocritique – un exercice qu’il semble encore confondre avec l’introspection (« Enfant De La Balle »). C’est donc armé de la Vérité sous le bras que Squat s’emploie à nous dresser un état des lieux du monde actuel. En dix-sept pistes, pas une de plus. Une ambition noble – prêcher pour l’élévation par le savoir à l’heure où le rap achève sa révolution capitaliste – justement saluée par KRS One sur « Key Of Life ». L’histoire ne précise pas si ce dernier a réclamé les milliers de dollars exigés en temps normal mais qu’importe, le VRP de la « credibility » fait toujours son petit effet derrière le micro. Pour le reste, et à l’exception de quelques featurings anecdotiques (la performance décevante de Médine sur « Démocratie Fasciste: Article 3 »), on est jamais mieux servi que par soi même. Surtout lorsqu’on a la chance d’être Rockin’ Squat, qui pose les questions avant d’y répondre, multiplie les raisonnements tautologiques, démontre l’inutilité d’une rime riche étendue sur plus de trois mesures, traque la moindre théorie conspirationniste au milieu d’une géopolitique à l’emporte-pièce… Bref, s’enferre dans une logique dont il lui sera compliqué de sortir à présent. La paranoïa qui l’avait déjà poussé à commettre « Illuminazi 666 » (« T’es gué-lar, comme ceux qui croient encore / Que le 11 Septembre c’est Ben Laden qui a fait péter le décor / C’est comme croire que les camps de concentrations nazis / N’avaient pas l’appui des alliés et des Etats-Unis« ), doublée d’une intransigeance elle aussi annoncée (« N’ouvre pas ta bouche quand tu ne sais rien / ça ne sert à rien on ne t’écoute pas« ), s’exprime ici à plein régime, au point d’en devenir contre-productive si tenté que son auteur ait envisagé un instant de convaincre l’auditeur. Un fatras hermétique, bavard, assommant, maladroitement contre-balancé par une seconde partie moins sombre mais tout aussi dispensable. Les déclarations d’amour enfilées comme des perles sonnant au moins aussi creux que leur pendant belliqueux

Faute de nuances dans l’écriture et de subtilité dans le propos, le diptyque ambitieux laisse finalement place à une ébauche de brûlot, un album tout juste bon à prêcher les convaincus et à donner du grain à moudre aux réticents. Déçu par avance, c’est peu dire qu’on n’attend d’ores et déjà plus rien de cette trilogie indigeste

Ecoutez un extrait .

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

6 réponses à Rockin Squat – « Confessions D’un Enfant Du Siècle »

  1. Magog 2 août 2009 à 16 h 34 min #

    Chronique de merde !!!
    Trou de balle qui n’as pas écouté ce double album !
    Quand tu écrira un texte comme « Eternel Apprenti » ou « 500 ans » pour ne cité qu’eux on pourra te prendre au sérieux ! Et tu pense qu’il n’a pas raison quand Rockin’ Squat dit : (”T’es gué-lar, comme ceux qui croient encore / Que le 11 Septembre c’est Ben Laden qui a fait péter le décor / C’est comme croire que les camps de concentrations nazis / N’avaient pas l’appui des alliés et des Etats-Unis“). Renseigne toi sur l’Histoire, apprends qui était Prescot Bush, renseigne toi sur les société IG Farben et Ford. Regarde la manipulation faite autour du 11 septembre 2001 et voit comment la famille Ben Laden à était aidé des le 12 septembre…
    Enfin chronique de merde pour site de mongoliens, je ne comprends meme pas pourquoi Squat vous a accorder un interview, ça doit encore être un coup de pute, je ne pense pas que Rockin’ Squat vous est accordé le moindre interview c’est une manipulation entre journalistes ça j’en suis sur !!!!

    Acheter ce double album :
    -France à fric
    -Démocratie Fasciste 4
    -Progress
    -Une Façon de vivre
    -A Luta Continua
    -Amaru Ka
    -Ba Mana
    -Le Pouvoir Secret
    -Enfant de la balle…
    Trop de tuerie pour cette France sans juice !!!
    A plus les morts vivants, je reviendrai sevire…

  2. arsene 9 août 2009 à 17 h 19 min #

    Hey Magog,
    Si tu veux donner des leçons de dialectique et de raisonnement, etc…, soigne la forme ! tu feras toujours plus illusion pour le fond. C’est bourré de fautes d’orthographe ton commentaire sans nuance. J’imagine que tu ne lis que les bouquins qu’on te force à lire, que tu as lu le petit manuel illustré de « faire l’intello » pour les nuls? Ou encore, « briller en société au milieu des ignorants ». Je serais personnellement ravi que tu développes un peu plus tes commentaires sur l’histoire récente ; il est tellement facile d’écrire des choses que, par postulat, nul ne peut vérifier. Instruis-moi steuplé, j’en ai tellement envie.
    A bon entendeur

  3. yarysp 5 septembre 2009 à 19 h 43 min #

    Hey arsene,

    C’est facile d’attaquer les gens sur l’orthographe…je dirai même que c’est mesquin. Parle plutôt de l’idée générale de son commentaire qui fait penser, il me semble, qu’effectivement cette chronique a été écrite par un type qui n’a écouté que quelques titres de l’album, vite fait.
    Si tu veux t’instruire, avec des choses que, par postulat, tu peux vérifier, regarde cette interview.
    http://www.dailymotion.com/video/xztbh_le-choix-de-la-defaite_events
    Ce seul livre en dit très long sur notre monde aujourd’hui, et surtout comment s’organisent des complots politico-économique qui sont ensuite occultés dans les livres d’histoire. Annie Lacroix-Riz a fouiné dans toutes les archives des années 33-39, qui sont désormais déclassifiées. A la fin du bouquin il y a 80 pages de références et autres sources diverses.
    Si le chroniqueur avait lu ce bouquin, il n’aurait pas fait la même chronique. Je pense que Squat, lui, à du le lire. A écouter en lisant le bouquin : « Le pouvoir secret » 😉
    « Ya pas d’guerre, que des BENEFICES, l’aristocratie royale… » Squat

    Donc raphael tu peux lire ce que tony a écrit dans la chronique « Too Hot For TV », et en prendre de la graine, lui au moins a écouté les paroles.

    Et Magog arrête d’insulter, c’est très bas et ça sert à rien…

    +

  4. Arsene 12 septembre 2009 à 18 h 43 min #

    La petite pique sur l’orthographe n’était qu’une réponse, volontairement mesquine en effet, au ton particulièrement insultant de Magog. D’ailleurs, il a peut-être oublié un peu l’humilité que lui suggère son mentor en occultant l’écoute du titre« Eternel Apprenti »…et dans lequel on retrouve le Squat que, personnellement, je n’avais pas entendu depuis le maxi « Ecrire contre l’oubli ».
    Je trouvais ce ton bien en deça du discours qu’il prétendait servir.

    Je me fiche d’ailleurs pas mal à vrai dire de la bonne qualité ou pas de la chronique qui suscite cette discussion. Mon problème, c’est l’allergie à la connerie.
    Je souhaitais donc souligner l’importance d’avoir un minimum de fond lorsqu’on affirme quelque chose. Nul besoin en effet de rappeler ce que peut créer le contraire (fanatisme, etc…). La goutte d’eau, c’est le détail sur la famille Ben Laden. A suivre le raisonnement – ceci dit, y en a-t-il un? – de Magog, la circonstance qu’il existerait un fanatique dans une famille signifierait qu’il s’agirait d’une famille de fanatiques et de terroristes. Tiens, ça me fait penser au même niveau qu’Hortefeux…

    J’ai regardé cette vidéo. Et pardonne-moi mais lorsque dans les premières minutes, j’entends quelqu’un s’émouvoir de ce que la Révolution Française a été une révolution bourgeoise, j’ai juste envie de me rouler par terre. Bien sûr que cette révolution fut le fait de la bourgeoisie française ; personne n’a jamais dit le contraire !!!
    Ensuite, je souhaiterais tout de même souligner quelque chose et poser une question. N’est-il pas incohérent de crier au complot permanent organisé par des sociétés secrètes tout en utilisant clairement dans le logo de son groupe des références à la franc maçonnerie (compas, équerre, sablier), elle-même société secrète?

    On parle de quoi, d’ailleurs? De musique? Ou d’autre chose?

    A côté d’ouvrages quelques peu doctes, existent de très bons romans tels que « Les Falsificateurs » d’Antoine Bello, référence à peine voilée aux Illuminati.

    Je terminerai en précisant que puisque je n’avais vraiment le choix, je suis rentré dans le système, mais que je n’en demeure pas moins renégat. Il m’est arrivé de voir par exemple le ministère de l’économie intervenir dans une procédure judiciaire en utilisant un raisonnement qui semblait d’une logique implacable. Or, pour qui savait comment fonctionnait ce secteur économique particulier, il s’avérait que c’était un ramassis d’âneries. Son auteur souhaitait juste aider un de ses potes issus de la même promo de polytechnique…A la connerie, il a simplement fallu répondre par l’intelligence et la démonstration. Il est évident que cela a pris beaucoup plus de temps que de sortir le listing de polytechnique de l’époque et de trouver des photos où les deux comparses apparaissaient ensemble.

    Il est tellement facile de tomber dans les mêmes raccourcis que ceux qu’on prétend condamner.

    PS : je lirai bien sûr ce bouqin (merci de me donner les références complèrtes) . Je lirai aussi celui-ci : Olivier Dard – « La synarchie – le mythe du complot permanent » Ed. Perrin. 1998 (lorsque tu jettes un coup d’oeil à la Bibliographie du bonhomme, je ne pense qu’on puisse le soupçonner de servir quoi que ce soit si ce n’est la réflexion…)

    • yarysp 14 septembre 2009 à 16 h 12 min #

      Alors donc, dans l’ensemble, on est donc d’accord.
      En même temps, de nos jours, si tu te roules par terre à chaque fois que tu entends quelqu’un s’émouvoir, tu dois être bien poussiéreux 🙂
      J’ai juste pas compris l’histoire du logo franc-maçon. De quel groupe parles-tu, Assassin ?

      Le bouquin est d’Annie Lacroix-Riz, le nom c’est « Le choix de la défaite »
      http://www.amazon.fr/choix-d%C3%A9faite-%C3%A9lites-fran%C3%A7aises-ann%C3%A9es/dp/2200267843

      PS : d’ailleurs je n’avais pas fait gaffe mais dans la définition de synarchie sur Wikipédia, il y apparait cette ligne « Il faut cependant noter que l’historienne Annie Lacroix-Riz dans son ouvrage « Le choix de la défaite » redonne une certaine crédibilité à cette thèse. Pour ce faire elle s’appuie sur les archives qui aujourd’hui sont accessibles ».

    • yarysp 14 septembre 2009 à 17 h 02 min #

      OK, après analyse, c’est bien d’Assassin dont tu parles. Je n’avais jamais fait la relation avec les signes ostentatoires des Francs-maçons. A ça je te répondrai : Envoi un email à Squat, et à mon avis il te répondra. Car si ces symboles sont là, ils ne le sont effectivement pas par hasard.
      De la tu pourras tirer des conclusions sur l’incohérence du dialogue.
      En suivant ta logique, je te pose moi aussi 2 questions :
      Est-il interdit à une personne faisant partie d’un certain mouvement, d’en dénoncer les dérives ? Est-ce que cela rend son discours incohérent ou bien au contraire plus cohérent que quiconque qui l’analyserait de l’extérieur ?

Laisser un commentaire