Robot Koch – « Death Star Droid »

rob180Album
(Mooncircle)
13/11/2009
Electronica

Robot Koch est un nom qui ne vous dit rien. A nous non plus. Pourtant, on a tous déjà croisé cet Allemand en de multiples occasions, que ce soit aux crédits d’albums signés par des artistes internationaux à qui il aurait livré quelques beats, lors de remixes, ou au sein de ses deux autres projets que sont The Tape et le plus connu Jahcoozi. Le producteur n’en est donc pas à son coup d’essai et promet encore une belle rasade de basses et de glitches avec « Death Star Droid », son premier album solo qui s’intègre logiquement dans une grosse actualité électronica. En effet, après les opus de Kelpe, Mikkel Meyer, Hudson Mohawke et Dorian Concept, Robot Koch vient compléter la palette avec son mélange de hip hop et de dubstep aux charmes mélodiques, enrichi d’instruments acoustiques (le piano sur « While », flûtes et cordes sur l’excellent « Hard To Find », guitare acoustique sur « A Song Formerly Known As Tooth ») qui lui offrent quelques jolies libertés, notamment celle de ne pas se condamner à la seule froideur de l’électronique. Ayant débuté en tant que batteur dans un groupe de punk/hardcore avant de s’orienter vers la production hip hop, electro et jazz, il n’est pas surprenant de le voir provoquer de soudains hochements de tête chez l’auditeur. Et cela, qu’il opte pour des titres aux sonorités tranchantes (« Death Star Droid », « Memories »), ou qu’il arrondisse les angles via un chant omniprésent (chanté ou découpé, c’est selon) ou une couleur musicale plus chaude (« Away From », « People Are Strange », « Heaven Is My Real Estate »). « Death Star Droid » est donc véritablement l’oeuvre d’un homme qui s’adonne très régulièrement à l’exercice de la mixtape (avec Flying Lotus récemment), une ode à la science du beat, une visite complète de son propre spectre musical. Rien de révolutionnaire en soi, mais un disque riche et appliqué, qui fait plaisir à chaque écoute.

Achetez sur:
itunes19

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire