Robert Le Magnifique – « Kinky Attractive Muse »

Kinky Attractive Muse[Album]
21/04/2004
(Idwet/La Baleine)

Pas plus d’enthousiasme que cela à l’approche de ce second album de Robert Le Magnifique. Le premier disque du bonhomme s’avérait plutôt sympathique, mais c’est plutôt sur le projet « Hamlet » qu’il avait gagné plus d’estime. Considéré de prime abord comme un bon bidouilleur, Robert semble avoir beaucoup appris auprès d’Abstrackt Keal Agram et ce sert de ce « nouveau » savoir sur ce « Kinky Attractive Muse »

Mais plus on s’enfonce dans les profondeurs de ce disque, plus cette première impression s’estompe. Le manque de relief laisse place à un groove efficace et ce qui semble s’éparpiller laisse un goût agréable de diversité. Si les ressemblances sont nombreuses avec ses collègues d’AKA, Le Magnifique accouche d’une production aux multiples influences tout en restant accessible. C’est ici à de l’electro hip hop que nous avons droit. Et pas le plus mauvais. Lorsqu’il ne se transforme pas en drum n’bass, il puise dans les références rock (« Diet Pop »), mieux encore dans la pop (le superbe « Dech’Val »), ou se déguise parfois impeccablement en hip hop avant gardiste pur et dur (« Rico Flam II » feat Arm de Psykick Lyricah, « Aaaahhhhh »). On s’aperçoit alors que ce qui semblait plat, réjouit très régulièrement nos cervicales (« KAM », « Pok! », « Tableau 30 ») et on se surprend à placer ce bassiste à trois bras (« Impasse D ») parmi les belles découvertes electro française

Si il reste quelques marches à gravir pour espérer un statut supérieur, ce « Kinky Attractive Muse » en ravira plus d’un. De mieux en mieux à chaque étape, alors le troisième risque de méchamment claquer. Et alors seulement, Robert méritera son surnom et pourquoi pas traverser la manche. « Wrobeurte », c’est comme ça que l’on dit en anglais!

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire