Rjd2 – « The Colossus »

rjd2180Album
(RJ’s Electrical Connections)
20/01/2010
Pop soul hip hop

Les trois ans qui séparent « The Colossus » de « The Third Hand » n’auront jamais paru si longs. Autant pour ceux tombés sous le charme pop de ce dernier acte sur lequel RJD2 s’essayait à l’instrumentation live, que pour les autres qui ne l’avaient plus entendu sonner hip hop depuis « Since We Last Spoke » (2004). Mais, s’il n’a pas fait parler de lui, le producteur n’est pas resté inactif pour autant. Fini les Def Jux et XL Recordings, le bonhomme est désormais totalement autonome, car propriétaire de son propre studio, comme de son propre label. De là, fort d’une liberté retrouvée, il a voulu que ce nouvel album soit un condensé de toutes ses expériences passées en y exploitant toutes les méthodes de travail adoptées depuis 1999. Ainsi, « The Colossus » mélange une dizaine de nouveaux titres, qu’ils soient produits à base de samples, joués live (quelques musiciens sont venus prêter main forte), totalement instrumentaux ou non, chantés par le bonhomme lui-même (« The Glow », « Gypsy Caravan ») ou par quelques contributions extérieures. Parmi elles, celles de quelques Mcs: une initiative qui ne manquera pas de combler la frange nostalgique de son public, même si elles ne servent pas systématiquement un retour au groove hip hop qui magnifiait tant « Dead Ringer« , voire « Since We Last Spoke« . Preuve en est la présence de Kenna (« Games You Can Win ») et de Phonte Coleman (« The Shining Path ») dans un registre plutôt electro soul. A l’exception de « A Son’s Cycle (feat Catalyst & Illogic) », c’est donc le plus souvent seul que RJD2 s’en approche, quand il déballe les cuivres dynamiques, flûtes et éclairs électriques de « Let There Be Horns », « The Stranger », de l’excellent « Tin Flower », ou qu’il se lance dans l’electro hip hop progressif (« A Spaceshift For Now »). Autant de titres qui laissent trop peu d’opportunités au reste du disque de se faire une place au soleil (« Giant Squid », Crumbs Off The Table », « Small Plans »). Bien que d’une cohérence qui ne laisse pas indifférent, « The Colossus » sonne donc le retour du vrai RJD2 tout en payant les pots cassés d’une diversité devenue progressivement marque de fabrique.

En écoute

Achetez sur
itunes4

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire