Rival Schools – « Pedals »

rival180Album
(Photo Finish)
08/03/2011
Indie rock

Du haut de ses 42 ans, Walter Schreifels peut désormais regarder avec fierté et un certain sentiment du devoir accompli, un parcours musical qui aura de nombreuses fois laissé des traces dans les mémoires de rockeurs. Pourtant, malgré un talent de compositeur incroyable et une voix capable de tirer les larmes aux plus virils des bourrus, c’est toujours au sein d’un collectif, plus qu’en solo, qu’il aura fait des miracles: Gorilla Biscuits, Youth Of Today, CIV, Quicksand, et Rival Schools sont autant d’exemples parlants. C’est d’ailleurs depuis ce dernier projet que Schreifels a plus que jamais connu l’ombre, amoindri qu’il fut par quelques aventures peu convaincantes, et un album solo réussi mais sous-médiatisé.

La renaissance de Rival Schools, dont on n’avait plus entendu de nouveaux titres depuis l’excellent « United By Fate » sorti en 2001, ne peut ainsi être qu’une bonne nouvelle pour lui comme pour tous ceux qui ne peuvent s’empêcher de retourner encore régulièrement vers ce premier album. D’autant que, comme indifférent au temps passé depuis, « Pedals » se montre en tous points meilleur au second opus composé en 2003, seulement disponible aux détours de quelques blogs, qui aurait peut-être scellé définitivement le destin du groupe s’il avait vu le jour. Mieux encore pour les nostalgiques: il n’affiche finalement que peu de différences avec son prédécesseur officiel.

En effet, à l’exception de quelques incartades peu mémorables (« Choose Your Adventure », « 69 Guns »), de ballades parfois trop légères (« Small Doses »), Rival Schools n’a pas oublié le chemin des tubes rock. Il reprend donc les mêmes musiciens, adopte la bonne vieille recette (« Eyes Wide Open », « Big Waves ») et recommence à dérouler des kilomètres de mélodie électrique. Ainsi, parmi les plus beaux coups d’éclat de ce disque, on retiendra surtout l’entame « Wring It Out » et Shot After Shot », immédiatement imparables. Certes, beaucoup seront peut-être passés à autre chose depuis des lustres et rechigneront à faire marche arrière. Mais au moins autant ne pourront résister aux charmes d’un groupe qui semble s’être régénéré plus qu’il n’a pris de rides. Comme quoi, certaines réformations ont du bon…

Disponible sur
itunes12

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire