Ringo Deathstarr – ‘Gods Dream’

Ep / Vinyl Junkie / 18.12.2013
Shoegaze nerveux

L’heure de la maturité aurait-elle sonné pour Ringo Deathstarr? Le combo shoegaze d’Austin – auteur d’un premier album prometteur en 2011 (‘Colour Trip’) puis du mitigé ‘Mauve’ un an plus tard – revient avec un mini album qui a tout d’un grand. Ceux que l’on a toujours considéré comme des aficionados un peu nerds de My Bloody Valentine, qui avaient tout du tribute band parfait du groupe de Kevin Shields, nous montrent enfin l’étendue de leur panoplie sur ‘Gods Dream’.

Le shoegaze qui fait la renommée grandissante du groupe reste le maître mot de ce nouvel opus (‘Frisbee’, ‘Bong Load’), mais on y trouve cette fois ci un éventail plus large des capacités du trio. En effet, de la noise débraillée et bruitiste de ‘Romantic Comedy’, aux riffs stoner hypnotiques de ‘Nowhere’, on constate une nette évolution. ‘Chainsaw Morning’ nous rappelle que Ringo Deathstarr a tourné un moment en première partie des Smashing Pumpkins, tandis que ‘Flower Power’ alterne entre les mélopées vaporeuses de la belle Alex Gehring et un rock explosif aux accointances grunge, prodigué par un guest de choix en la personne d’Adam Franklin, guitariste de Swerdriver.

Avec ‘Gods Dream’ et notamment le brillant titre éponyme, chef d’œuvre de cet EP, Ringo Deathstarr – nom sacrément classieux au passage – lâche la bride et impose ses idées. Malgré un tracklisting hétéroclite, l’ensemble s’avère diablement cohérent, bien plus que les précédents opus ou les singles s’enchaînaient sans véritable idée directrice. Difficile alors de ne pas voir en ce trio une promesse majeure des prochaines années.

Disponible au Japon depuis décembre 2013, sortie prévue en avril 2014 dans le reste du monde.

‘Gods Dream’, ‘Frisbee’, ‘Nowhere’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire