Richie Spice – « Motherland Africa »

Motherland Africa[Album]
02/04/2007
(Penitentiary/Nocturne)

Bercé depuis sa naissance par les vibrations reggae de ses parents, tous deux chanteurs très respectés en Jamaïque, Richie Bonner aka Richie Spice n’est pas devenu une des nouvelles icônes de la scène reggae/dancehall jamaïcaine par hasard. Il ne s’est pas pour autant reposé sur les lauriers familiaux, développant avec le temps une identité vocale riche et originale. Son timbre mélodieux et un brin soul tranche en effet avec les styles dancehall lourds et agressifs beaucoup trop récurrents par les temps qui courent. Devant ce nouveau talent en pleine ascension, le médiocre label Penitentiary Records a choisi de sortir une compilation de titres du chanteur sortis uniquement en singles en Jamaïque. Ce « Motherland Africa » n’est donc pas un album à proprement parler mais il permet de rendre accessible au grand public des titres qu’il est souvent difficile de se procurer, et offre de ce fait un panorama de l’oeuvre artistique de Richie Spice. Au travers de ces quinze titres de variété jamaïcaine d’une qualité rare (même si certains morceaux paraissent vraiment ringards à nos oreilles), on profite ainsi de la voix fluide de Richie Spice et de son gimmick, qui, à l’instar d’un Michael Rose ou d’un Barrington Levy, le rend reconnaissable entre tous… Comme tout patchwork de titres un peu décousu (qui, encore une fois, montre bien que Penitentiary Records a joué la carte de la facilité), tout n’est pas à garder dans ce « Motherland Africa »… Mais grâce aux quelques précieux titres qu’il renferme, cet opus a au moins le mérite de nous prouver qu’il n’y a pas que du mauvais dans le mainstream jamaïcain… N’étant pas tombé dans la logique profondément débile consistant à sortir un album tous les trois mois, Richie Spice fait encore partie de ces rares artistes capables de sauver le reggae moderne et d’y apporter un renouveau intéressant. En espérant de tout coeur qu’il continuera dans cette voie…

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire