Revolvo – « Killing Times Between Meals »

Killing Times Between Meals[Album]
01/03/2003
(Tummy Touch/La Baleine)

Si la musique électronique revêt souvent un habit urbain, il y a quand même des artistes qui s’affairent à lui redonner un aspect festif et convivial à la manière d’un rayon de soleil qui viendrait percer un épais nuage gris que l’on croyait définitivement installé. Revolvo est de ceux là. Après un premier maxi sur le label Tummy Touch, l’heure est venue d’accoucher d’un premier véritable album qui n’a pas fini d’enflammer les soirées du monde entier

Ce qui impressionne à l’écoute de cet opus est la grande variété des influences qui le composent. En effet, le duo semble puiser ses idées dans cet immense catalogue qu’est la musique pour l’utiliser à sa manière et le transformer en une musique électronique des plus dansantes et chaleureuses. Ainsi, guitares funkies et mélodies pop se fondent idéalement dans un beat parfois house flirtant avec un breakbeat discret (« Too Cool For School »). La créativité de ces deux artistes va même jusqu’à insolemment proposer une recette quasi similaire sur plusieurs morceaux mais parvient toujours à ne jamais être prévisible en incluant des sonorités donnant une personnalité indéniable à chacun des titres. Pour illustrer mes propos, jetez une oreille sur le « tube » « Something I Shouldn’t Have Had » dont les percussions et les quelques incursions de cuivres ne vous laisseront pas indifférents (tout comme sur « Knocking Shop »). On passe ensuite de boucles enfantines appuyées par une guitare minimaliste (« Glock »), à un hymne electro pop hip hop à la rythmique harperienne (« Nimmo ») en passant par de superbes prestations downtempo (« Rising Slowly) ou purement breakbeat (« Monkey Girl »)

Revolvo est sans contestation une belle surprise de ce début d’année. Les dix titres qui composent cet opus ont tous un intérêt certain et aboutissent sur un résultat final varié, intéressant et enrichissant. « Killing Time Between Meals » est tout simplement incontournable et l’aurait été encore plus s’il était sorti juste avant l’été. Mais rien ne vous empêche de l’emmener avec vous sur les plages pour y mouiller le tee shirt..

Ecoutez un extrait sur le site du groupe

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire