Reverse Engineering – « DTTR »

DTTR[Maxi]
01/10/2007
(Jarring Effects/Discograph)

La Suisse n’est heureusement pas qu’un paradis fiscal où s’en vont se réfugier nos stars françaises favorites (Johnny Hallyday, Alain Delon, Yannick Noah, Patricia Kaas…), c’est aussi une pépinière de musiciens audacieux qui ont souvent été à l’avant-garde de leur mouvement (Young Gods, Favez, Nostromo, Knut, Honey For Petzi, Stade, Houston Swing Engine…). Bizarrement, ça fait moins souvent les gros titres des journaux… Comprends pas

Après un très bon premier album sorti l’an dernier sur Jarring Effects, le trio helvète Reverse Engineering pourrait bien rejoindre le gotha susnommé. En attendant leur prochain opus annoncé au printemps 2008, le label lyonnais lâche aujourd’hui dans les bacs ce maxi vinyl de très bonne augure

Les trois hommes y retrouvent le MC Blu Rum 13 (One Self) pour un « DTTR » qui sonne comme un morceau de Kraftwerk updaté. L’intro donne le ton d’entrée de jeu: ambiance glaciale d’un monde post-apocalyptique où les machines auraient pris le pas sur les humains. On nage en pleine anticipation paranoïaque, digne de « Blade Runner » ou « Terminator ». Notez qu’on lui préfère peut-être encore davantage son « Total Horror Mix » qui mérite amplement son nom. En plus de ces deux versions (accompagnées de leur instrumental respectif), le titre « Stupid Planet » pourrait bien résumer la vision qu’a Reverse Engineering d’un monde que nous avons laissé créer. Cette rythmique martiale et ses choeurs épiques ne laissent en effet malheureusement que peu d’espoir sur l’issue de l’histoire..

On trouve aussi au tracklisting deux interludes, « Superior Weaponry I & II », qui finissent d’octroyer à ce maxi une couleur très cinématographique (et qui devraient également offrir une jolie matière aux scratcheurs en herbe). Pas grand-chose en terme de quantité donc, mais une qualité indiscutable qui, à défaut d’envisager l’avenir à long terme avec optimisme, donne au moins envie de faire un petit saut dans le temps de quelques mois, d’autant plus qu’on nous promet M Sayyid (Antipop Consortium, Airborn Audio) au générique..

Ecoutez un extrait ici

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire