Réel Carter – « Un Souffle de Vie »

Un Souffle de Vie[Album]
15/01/2003
(Mama Blues Melodies/Autoproduit)

Premier album pour ce jeune rappeur-compositeur de 23 ans, natif du 18ème arrondissement, et premier essai transformé dans une voie du hip-hop très peu explorée par les groupes français aujourd’hui

Peu conformiste autant dans les sujets que dans les productions et s’appuyant sur une expérience acquise par sa participation à de nombreux projets dont la compilation « Section Est 3 », Réel Carter apparaît comme un artiste complet et généreux puisque, de son propre aveu, son album, « Un Souffle de Vie », a aussi été réalisé comme un projet tourné vers les artistes qui l’accompagnent. Jouant souvent la carte d’une production efficace et sans fioriture, celui qui cite comme influence aussi bien Pete Rock, The Roots que Gil Scott-Heron, laisse une place prépondérante aux textes tout au long de cet opus de 15 titres. C’est d’ailleurs dans ce domaine qu’il prend définitivement toute la dimension de son flow chaleureux et habile, explorant de vastes sujets d’un angle à chaque fois pertinent. Poussant loin sa vision cynique et lucide sur « l’Hexagone », il l’accompagne d’une version simple et contrastant avec le sujet comme pour mieux relevé l’absurdité de certaines mentalités. Plus mélancolique, « Ghetto Fiction », accompagné de Missié Po captive notre attention, bien servi par une instru triste mais pas larmoyante, avant que bougent nos têtes sur « La Science Infuse » où il fustige le monde peu scrupuleux de la musique avec, on doit le dire, un argumentaire sans faille et ironique. Son talent de MC brille également sur « K.O Technique » où, avec Méka, il vante les vertus de la compétition sur un son entraînant non sans rappeler certaines compositions de NO- I.D. « Rap Non-Stop » accompagné par Da Yaz, « A Chacun son Equilibre » avec Box Office, Djamai et « Grandiose », contenant deux morceaux, qui conclut avec brio l’album, apparaissent comme autant de preuves d’un talent évident

Loin des travers commerciaux d’une scène hip-hop française trop rigide, Réel Carter semble s’être éloigné de ce monde comme pour mieux garder cette fraîcheur qui transparaît à l’écoute de sa production ainsi que la créativité souvent mise à l’écart par d’autres. Loin de n’être q’un coup d’essai, ce projet met en lumière un artiste plus que prometteur de la scène française et prouve que l’autoproduction est une alternative efficace si on veut bien se donner la peine d’y prêter attention. Un rap vivant et conscient servi par une production originale, tels sont les ingrédients de cette réussite. A suivre de près

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire