Réel Carter – « Contre Vents Et Marées »

Contre Vents Et Marées[Album]
04/12/2007
(Mama Blues Melodies/Metal Axe)

Presque trois années sont passées, et revoici Réel Carter égal à lui-même, sans esbroufe, discrètement mais sûrement, avec un troisième album justement intitulé « Contre Vents et Marées ». Car il lui en faut du courage au Mc du 18éme pour trouver la force de s’imposer dans ce milieu devenu presque conformiste, qui n’ouvre plus ses portes aux artistes choisissant une voie différente. Si on peut encore parler d’un rap underground, sûr qu’il est l’un de ses derniers représentants, au détriment d’une couverture promotionnelle sur laquelle d’autres mettent l’essentiel de leur énergie

Aujourd’hui, avoir quelque chose à dire est devenu secondaire. Pas pour Réel Carter, qui tient encore ainsi une place à part. Que ce soit dans un registre simple et direct lorsqu’il raconte non sans humour les galères qu’il rencontre avec le « RER D », avant d’enchaîner avec « La Routine ». Ou, avec un style plus posé, lorsqu’il opte pour des sujets nécessitant plus de subtilités (« Des Regards », « Nos Rêves »), et qu’il choisit avec justesse les mots avec lesquels il joue une partition parfaitement rôdée. Désormais, il semble également aussi à l’aise à la production que derrière un micro, voire plus téméraire dans son approche, avec une originalité maîtrisée dans la composition. L’appel à des musiciens chevronnés sur de nombreux titres en atteste, et ajoute cette chaleur indispensable dans ce genre de hip hop. Mais c’est peut-être lorsqu’il aborde des thèmes plus complexes, ou plus précis, qu’il nous impressionne le plus, comme sur le brillant « Lena Baker », ou « Sentiment Etrange », deux magnifiques exemples de son sens artistique qui nous emmène alors dans une réflexion digne de conversations profondes et passionnées

Au risque de passer pour le bon élève du rap, Réel Carter a choisi la subtilité du langage plutôt que la violence des mots pour faire passer son message. Mais, ce recul face aux évènements de la vie et son sens de l’analyse, rendent peut-être plus efficace encore sa mise en lumière de certains travers de notre société. Avec lui, on semble pris dans une de ces soirées embrumées où on refait le monde, où on juge sans compromis, pour finalement comprendre que le Mc ne fait que courir après son équilibre. Contre vents et marées, comme nous tous

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire